Share

Pordenone : une montée historique

Après une brillante campagne dans le groupe B de Serie C, la petite équipe de Pordenone a gagné son ticket pour l’échelon supérieur. La saison prochaine, les Ramarri joueront donc en Serie B pour la première fois de leur histoire. L’occasion de vous présenter cette società du Frioul. Avec en bonus une interview de Marco Michelin, le responsable communication du club. Focus.

Par Nicolas Wagner – Twitter: @friulconnection

Présentation

Fondé en 1920, le club de cette ville de 50 000 habitants, située entre Udine et Venise, n’avait jamais dépassé le troisième niveau national italien. Au cours de son histoire, le Pordenone Calcio a souvent alterné les passages entre les divisions régionales, la Serie D et la Serie C. Dans les années 60, Pordenone devient un club satellite de la Juventus. Après avoir débuté très jeune dans le Frioul, Gianfranco Zigoni porte ensuite le maillot bianconero. Surnommé il Cavallo Pazzo (le cheval fou) pour son activité sur le terrain, il s’est forgé une réputation de rebelle et d’excentrique pour son goût (trop prononcé) pour les femmes, les voitures et l’alcool. Par la suite, dans les 80’s, et avant de prendre en main Palermo, le sulfureux Maurizio Zamparini a débuté son aventure footballistique avec Pordenone.

D’ailleurs, récemment, il a « chipé » Bruno Tedino (entraîneur au Frioul entre 1999 et 2001 puis entre 2015 et 2017) pour devenir le énième coach des siciliens. En 2003, l’A.S. Pordenone Calcio S.r.l. est exclue du championnat et doit repartir en championnat d’excellence sous l’appellation de Pordenone Calcio S.r.l. En 2006, le club change à nouveau de nom et devient Pordenone Calcio Società Società Sportiva Dilettantistica a r.l. Mais le tournant intervient en 2007 quand Mauro Lovisa devient président. Sous sa direction, Pordenone est promu en Serie D. En 2014, ils remportent le Scudetto (1er titre de l’histoire du club) et gagnent leur accession en Serie C. La même année, la société redevient le Pordenone Calcio S.r.l. La saison suivante, le club est relégué en Play-Offs (relégation) mais est finalement repêché en Serie C. Ensuite, l’équipe neroverda s’illustre avec des très bons parcours en championnat. Cependant, à trois reprises, ils ne parviennent pas à s’extirper des Play-Offs (promotion).

Pour s’éviter toutes nouvelles mauvaises surprises, Pordenone s’empare rapidement de la tête de son groupe et ne la lâche plus jusqu’au sacre fin avril dernier. Les Ramarri ont même réussi la performance d’être invaincus à l’extérieur. La saison dernière, ils réalisent un parcours exceptionnel en Coppa Italia. Après avoir éliminé Cagliari en Sardaigne, ils poussent l’Inter à la séance des tirs au but. L’Italie découvre alors ce petit club italien grâce à leurs résultats sportifs mais également par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Le CM de Pordenone est très actif sur Twitter et manie avec brio l’humour et l’autodérision. Toujours dans l’optique de grandir, le club a un nouveau blason plus en adéquation avec son époque. Une chose est sûre, Pordenone espère bien s’inscrire dans la durée dans le paysage du football transalpin.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Serie-A-2019.png.

Interview de Marco Michelin, responsable communication & social media manager :

Pourriez-vous nous présenter le club peu connu du public français ?

Pordenone Calcio est un club de 99 ans qui, pour la première fois de son histoire, a obtenu la promotion en Serie B. Depuis 12 ans, le président Mauro Lovisa, qui avec sa famille et ses partenaires, a créé un projet important, basé sur des valeurs humaines, le sport et des idées claires.

Depuis trois saisons, vous n’étiez pas loin de la promotion, mais cette année, c’était la bonne. Qu’avez-vous amélioré ?

Chaque saison a été fondamentale dans le processus de croissance. Les deux premières années, nous avons terminé deuxième et troisième, mais nous avons été à chaque fois en demi-finale des play-offs. L’année dernière, nous avons terminé neuvième mais nous avons encore participé aux play-offs (élimination au premier tour). L’année dernière a également vu un Inter-Pordenone historique.

Justement, pensez-vous que votre épopée en Coupe d’Italie la saison dernière (élimination des tirs au but contre l’Inter à San Siro après avoir battu Cagliari en Sardaigne) a servi à cette promotion ?

La rencontre entre l’Inter et Pordenone était un événement unique et spécial. Elle nous a permis de faire connaître le club, et la qualité de son projet sportif et social, à l’ensemble de l’Italie.

Avant et après ce match, votre compte twitter vous a permis de vous faire connaître du grand public avec humour, maintenant toute l’Italie sait où est Pordenone, non ?

Nous sommes fiers d’être connus, et d’être connus comme une équipe qui gagne et qui aussi est sympa. Une double satisfaction. Le club, et le président en premier lieu, croient en une nouvelle communication, directe et convivial pour les tifosi.

Quelles sont vos ambitions pour la prochaine saison ? Et pour les années à venir ?

Pordenone, comme toujours, veut faire un pas à la fois. L’objectif pour la saison prochaine sera de nous maintenir en serie B, en le faisant de la meilleure façon possible.

Aimeriez-vous être l’autre équipe frioulane à jouer en Serie A ? (Certaines équipes comme Benevento avant ou comme Lecce cette année ont connu deux ascensions consécutives)

Nous n’y pensons pas pour le moment.

Allez-vous choisir de renforcer l’équipe avec le grand bassin de joueurs des voisins de l’Udinese ?

Nous avons d’excellentes relations avec l’Udinese et il y aura une collaboration.

Pourrez-vous jouer dans votre stade Ottavio Bottecchia ?

Malheureusement, le stade Bottecchia ne peut pas accueillir la serie B. Pordenone et l’Udinese ont trouvé un accord pour utiliser la Dacia Arena à Udine.

Entretien réalisé par Nicolas Wagner

Petit club frioulan, Pordenone va réaliser un rêve en accédant pour la première fois de son histoire à l’antichambre de l’élite. L’ambition est de se maintenir pour continuer à progresser et pourquoi devenir la deuxième équipe de la région à disputer la prestigieuse Serie A dans les années à venir.