Share

Kombouaré :  »La connerie humaine, ça m’enrage ! »

Cette rencontre entre Dijon et Amiens (0-0) ne restera pas dans les mémoires pour son contenu Footballistique mais pour cet épisode désolant à la 78e minute. Le défenseur et capitaine français d’Amiens, Prince Gouano, a été victime à Dijon d’« insultes racistes » condamnées dans la foulée par la Ligue de football professionnel (LFP), qui a assuré le soir même qu’elle allait « étudier les suites judiciaires à donner » à ces faits.

Prince Gouano a expliqué, à la fin du match, avoir voulu « marquer le coup »,au micro de BeIN Sports :

« On est au XXIe siècle, c’est inadmissible. C’est pourquoi j’ai voulu marquer le coup en demandant d’arrêter le match. On est tous égaux, on est tous des êtres humains. »

Il a ensuite développé devant la presse : « J’ai entendu des bruitages de singe (…). Je me suis retourné et effectivement il y avait un monsieur qui regardait dans ma direction et qui continuait. »