Share

Didier Roustan : DE POYET À CICCOLINI .

..d’entrée de saison nous avons eu droit à 2 « coups de sang » assez..assez déroutants on dira,et ça ne vole pas bien haut,surtout pour le second nommé,car pour le premier c’est sans doute un peu plus complexe..À part ça il parait que nous avons une « Ligue des talents »,et cela me parait bien surprenant comme slogan..bien sûr du talent il en existe-même si ce n’est pas spécialement flagrant en L1 hein..globalement quoi..-,et à tous les échelons comme expliqué dans les déclinaisons,diverses et variées,données par la LFP (ou plus précisément j’imagine par la boîte de communication qui a travaillé sur cette histoire de « Ligue des talents »),mais ce n’est pas forcément ce qui me vient à l’esprit,et perso j’aurais mis l’accent sur autre chose..quelque chose de plus novateur,de plus « utile » aussi..cette histoire de talents,outre de me sembler un poil pompeuse,ne fait pas avancer les choses,si ce n’est se faire dorer le nombril d’autosatisfaction ..et au passage les réactions du club de Laval et du syndicat des entraîneurs,suite aux menaces déplacées,pour ne pas dire grotesques et honteuses,de Ciccolini, n’ont pas vraiment été à mon sens spécialement « talentueuses »..on avance,on avance,mais l’espace de jeu pour les « enfants »(enfants entre guillemets car j’y inclue ici l’aficionado adulte,qui,à la base, devrait à travers sa passion pour le foot relier son âme à celle de sa jeunesse..mais le système étant de plus en plus vicié,pervers, narcissique,prétentieux etc..,et désormais plus proche de la société du spectacle et de la bourse que du sport,que nous sommes de plus en plus loin du compte..) me parait se réduire inexorablement au fil des saisons..bon visionnage à tous..