Share
Community Shield 2018 : un avant goût de Premier League

Community Shield 2018 : un avant goût de Premier League

Comme nous vous l’expliquions l’année dernière, le Community Shield est le prélude à la saison de Premier League. Ce match de gala, opposant le champion en titre au vainqueur de la FA Cup, va voir s’affronter Manchester City à Chelsea. Comme en 2012. La principale attraction de cette rencontre sera la présence sur le banc londonien de l’ex-coach du Napoli : Maurizio Sarri. Si le résultat est assez anecdotique, Chelsea espère une autre issue que lors de l’édition 2017. 

Par Nicolas Wagner – Twitter @friulconnection

Les forces en présence

En cette année de Coupe du Monde, l’édition 2018 post Mondial du Community Shield ne devrait pas voir s’affronter les deux meilleurs XI possibles. En effet, à l’instar de la Premier League, Chelsea et Manchester City comptent dans leur rang de nombreux étrangers et quelques anglais. Tous internationaux. En fonction du parcours de leur sélection nationale, beaucoup de ces joueurs sont soit en phase de reprise ou encore tout simplement en vacances.

La liste des absents pour ce premier match de la saison anglaise pourrait être assez longue. Des joueurs comme Kevin De Bruyne, Ederson, Raheem Sterling ou John Stones pour City ou comme Thibaut Courtois, N’golo Kanté, Eden Hazard ou Willian pour Chelsea seront très certainement au repos. Néanmoins, la richesse et la densité des deux effectifs devraient permettre aux deux techniciens de composer des équipes très correctes. Et ce sera aussi certainement l’occasion de découvrir de jeunes talents tels que Phil Foden ou encore Callum Hudson-Odoi.

Un autre paramètre pourrait affecter la composition des équipes. Ce paramètre est la date de clôture du mercato estival anglais. Depuis cette saison, la fenêtre des transferts a été écourtée pour se terminer avant la reprise du championnat, soit le 10 août prochain. Certains joueurs pourraient être préservés dans l’optique d’un prochain départ.

 

 

Nouveautés

Comme nous l’énoncions plus haut, la principale attraction de cette partie sera, sans nul doute, la présence sur le banc des Blues de Maurizio Sarri. L’Italien succède à son compatriote, et désormais ex-coach de Chelsea, Antonio Conte. En deux saisons au Bridge, Conte a garni le palmarès du club d’un titre de champion en 2017 et d’une FA Cup en 2018. La mission de Sarri s’annonce délicate. L’équipe est en fin de cycle, le propriétaire Roman Abramovich ne semble plus disposé à dépenser des sommes pharaoniques et c’est la première expérience hors de la péninsule pour le Napolitain (d’origine toscane). Pour l’aider dans sa tâche, il pourra compter sur une légende du club : Gianfranco Zola. Le lutin transalpin revient au club en tant qu’adjoint de l’ancien banquier.

Néanmoins, Sarri a réussi à amener dans ses bagages le milieu de terrain Jorge Luiz Frello Filho, plus connu sous le surnom de Jorginho. Joueur clé de l’équipe des Partenopei, Jorginho (26 ans) a évolué dans l’entrejeu du Napoli pendant quatre saisons. L’arrivée de Sarri sur le banc du San Paolo lui a permis de franchir un palier pour devenir un maillon essentiel de son équipe.

Du côté de City, la principale nouveauté de l’effectif est l’arrivée de l’ancien havrais Riyad Mahrez en provenance de Leicester City pour la modique somme de 60M£. Record d’achat pour les Cityzens et de vente pour Leicester. Après un transfert avorté en janvier vers Manchester, les Foxes ont (enfin) ouvert la porte à l’international algérien. Arrivé en janvier 2014, Mahrez a tout connu avec son ancien club. D’abord, le Championship avec le titre et la montée en 2014 puis la Premier League avec la consécration en 2016 symbolisée par le titre de champion et également sa nomination comme Meilleur Joueur de l’année. Incertain pour le Community Shield suite à un gros choc lors du récent match amical contre le Bayern, sa participation au match est encore douteuse.

Précédents

Finaliste malheureux en 2017 et en 2015 contre Arsenal, Chelsea espère bien décrocher ce titre (honorifique) pour la première fois depuis 2009. Avec quatre victoires (respectivement en 12 et 10 participations), les Blues et les Cityzens sont à égalité au palmarès. D’ailleurs, si les Skyblues ont également échoué en 2014 face aux Gunners, leur dernier succès remontent à 2012. L’affiche de cette confrontation les opposait déjà à … Chelsea.

Si Agüero, Cahill, Hazard ou Kompany (liste non exhaustive) portent encore les mêmes couleurs, les effectifs ont énormément bougé en six ans. A l’époque, les deux XI se composaient ainsi :

Chelsea : Čech; Ivanović, David Luiz, Terry, A. Cole; Obi Mikel, Lampard, Ramires, Mata, Hazard, F. Torres Remp. Turnbull, Cahill, Bertrand, Essien, Mereiles, Sturridge et Piazón

City : Pantilimon; Savić, Kompany, Zabaleta; Milner, N. de Jong, Y. Touré, Kolarov, Nasri; Tevez, Agüero Remp. Johansen, Clichy, K. Touré, A. Johnson, D. Silva, Razak et Džeko

La rivalité sportive entre les deux équipes connait son apogée avec ce match. En dépit de l’ouverture du score de Fernando Torres pour Chelsea (40′), l’expulsion d’Ivanović pour un tacle trop appuyé (42′) change la donne. Sous l’impulsion de Yaya Touré, l’Ivorien égalise à la 53′, City recolle au score. Puis ils prennent le large grâce à des réalisations successives de Tevez (59′) et Nasri (65′). Bertrand entretient un peu l’espoir pour les Blues (80′) mais en vain.

Le Community Shield, match hybride entre un vrai match de compétition et un amical, va ouvrir le bal de la saison 2018/19. En apéritif du nouvel exercice, cette rencontre va nous permettre de jauger les deux équipes. Et même si le résultat n’est pas primordial, même si les effectifs ne sont pas au complet, c’est toujours un rendez-vous particulier avant le Jour J prévu le 10 août avec un alléchant Man United-Leicester City au programme.