Share
Retour sur le dernier Uruguay – France en Coupe du Monde

Retour sur le dernier Uruguay – France en Coupe du Monde

À deux jours de la rencontre tant attendue Uruguay – France en quarts de finale de la Coupe du Monde, la rédaction de Zone Mixte s’est amusée à se remémorer les confrontations entre ces deux équipes. Vendredi, les deux pays s’affronteront pour la neuvième fois de l’Histoire, pour cinq matches officiels et trois amicaux. Si le dernier en date remonte au 5 juin 2013 et une victoire Uruguayenne sur ses terres (1-0 Suarez), nous allons nous concentrer sur le dernier affrontement entre la Celeste et les Bleus lors d’une Coupe du Monde. Focus sur ce 11 juin 2010, où Uruguayens et Français s’étaient quittés sur un score nul de 0-0. Vendredi, il y aura forcément une équipe victorieuse.

Par Théophile Rémon

Contexte

Les Bleus se sont qualifiés dans la douleur pour cette première Coupe du Monde Africaine. Les barrages en novembre 2009 contre l’Irlande ne laissent entrevoir rien de bon, lorsque Thierry Henry touche de la main un ballon dans la surface, avant de servir Gallas, qui donne l’avantage aux Bleus, puis la qualification. Peut-être que l’Equipe de France n’aurait pas dû aller au Mondial, lorsque l’on connaît les événements qui se sont produits par la suite, et cette fameuse gréve du bus, sur laquelle nous ne reviendrons pas.

Côté terrain, entre ce 18 novembre 2009 et ce premier match de poule contre l’Uruguay, les Bleus de Domenech ne disputent que quatre rencontres. Un match amical en mars au Stade de France, perdu 0-2 contre l’Espagne, future Championne du Monde, puis trois matches de préparation, avant de s’envoler en Afrique du Sud. Les Français s’imposent d’abord 2-1 contre le Costa Rica à Lens, Valbuena donnant la victoire aux siens à la 83ème minute pour sa première sélection.

Quatre jours plus tard, les Bleus affrontent la Tunisie à Rades, pour un score de parité 1-1. Gallas ayant égaliser à la 63ème sur un centre de Gourcuff. Enfin, dernier match de préparation, une semaine avant de jouer l’Uruguay : l’Equipe de France affronte à La Réunion la modeste équipe de Chine, et s’incline 1-0, sur un coup franc direct aux 25 mètres. Pas de quoi faire le plein de confiance avant de débuter ce Mondial.

Du côté de la Celeste, le chemin a été tout aussi compliqué que les Bleus pour se qualifier. Les coéquipiers de Forlan terminent cinquième de la zone Am/Sud, à quatre point derrière l’Argentine, mais à seulement une unité devant l’Equateur et la Colombie. L’Uruguay dispute donc un match aller-retour de barrage contre le Costa Rica, quatrième de la zone Am Nord et Centrale. 2-1 sur l’ensemble des deux rencontres, la Celeste se qualifie. Avant de se rendre en Afrique du Sud, l’Uruguay ne joue que deux matches : un amical en Suisse (victoire 1-3), puis un seul match de préparation, pour une victoire 4-1 contre Israël.

Compositions

Uruguay : Muslera – Victorino, Lugano (cap), Godin – M. Pereira, Perez (Eguren 88), Arevalo Rios, A. Pereira – Gonzalez (Lodeiro 63) – Forlan, Suarez (Abreu 73)

France : Lloris – Sagna, Gallas, Abidal, Evra (cap) – Toulalan, Diaby – Govou (Gignac 85), Gourcuff (Malouda 75), Ribéry – Anelka (Henry 72)

Bonne entame de match des Bleus

En ce 11 juin 2010, au Cap, cet Uruguay – France est le deuxième de cette Coupe du Monde. Le match d’ouverture entre l’Afrique du Sud et le Mexique ayant eu lieu plus tôt dans la journée. Dans le bourdonnement des Vuvuzelas, les Bleus se montrent les premiers dangereux. Septième minute, Abou DIaby travaille très bien au milieu et trouve Ribéry dans l’intervalle sur le côté gauche. Le Munichois élimine son vis à vis et bénéficie d’un contre favorable. Il centre à ras de terre du pied gauche pour Govou. L’attaquant Français, seul, ouvre trop son pied et le ballon fil à droite des cages.

Seizième minute, première occasion Uruguayenne : Forlan est à l’origine et à la conclusion d’un beau mouvement côté gauche. Après s’être débarrassé de Gallas d’un crochet extérieur, le joueur de l’Atlético enchaîne avec une belle frappe du droit, que Lloris détourne bien. Deux minutes plus tard, c’est au tour de Gourcuff de se montrer dangereux. La France obtient un bon coup-franc à gauche de la surface. Alors qu’on s’attend à un centre, le Bordelais tente sa chance directement, le ballon filant dans la lucarne gauche. Muslera est vigilant et repousse en corner. Les 22 acteurs rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge, dans un match assez haché et avec un rythme assez bas.

Un nul qui arrange finalement tout le monde

57ème minute, carton jaune pour l’Uruguay et coup franc à suivre intéressant pour les Français. Yoann Gourcuff feinte la frappe et transmet à Ribéry au centre. La frappe de l’ancien Marseillais n’est pas cadrée. Cinq minutes plus tard, Forlan tir un coup franc aux 25 mètres, mais Lloris est bien sur la trajectoire. Le match devient de plus en plus tendu, avec des Uruguayens qui jouent à la Sud-Américaine, avec malice et expérience. 72ème minute, sur une longue touche venant de la gauche, Suarez est trouvé dans la surface. Le joueur de l’Ajax joue bien le coup et remise de la cuisse pour Forlan en retrait. Le Madrilène reprend alors instantanément en demi-volée, mais son tir fuit de peu le cadre. Les Bleus ont eu très chaud sur cette action.

81ème minute, Lodeiro, pourtant rentré en jeu moins de 20 minutes plus tôt, est expulsé pour un second jaune et un tacle très appuyé sur Sagna. Quelle faute stupide alors que le ballon était au milieu de terrain. Alors que nous jouons les dernières minutes, Abou DIaby, sûrement l’un des meilleurs Français dans ce match, provoque encore l’Uruguay en gardant bien le ballon aux abords de la surface adverse. Il est taclé. Bon coup franc pour les Bleus. Henry tente de passer au-dessus du mur, mais son tir heurte une tête Uruguayenne. L’arbitre siffle la fin du match.

Deux trajectoires différentes

La suite on la connaît : les Bleus perdent les deux matches suivants : 2-0 contre le Mexique, puis 2-1 contre l’Afrique du Sud. L’Equipe de France, finaliste quatre ans plus tôt, est éliminée dès le premier tour. L’Uruguay, au contraire, bat le pays hôte 3-0, puis le Mexique 1-0, et termine premier du groupe. La Celeste éliminera la Corée du Sud en huitièmes de finale (2-1), puis le Ghana en quarts (1-1; 4-2 tab), alors que ces derniers avaient la balle de qualification sur un penalty à la 120ème. Les Sud-Américains s’inclineront finalement en demi-finale contre les Pays-Bas (3-2). Diego Forlan, avec cinq buts inscrits, sera élu meilleur joueur de la compétition, devant Sneijder et Villa. L’Uruguay perdra la petite finale contre l’Allemagne (3-2), et terminera quatrième. Son meilleur résultat depuis 1970.

Le Face à Face – Uruguay vs. France