Share
Coupe du Monde 2018 : meilleurs Français de Ligue 1

Coupe du Monde 2018 : meilleurs Français de Ligue 1

A trois jours de l’ouverture de la 21 ème édition de la Coupe du Monde, l’équipe de la rédaction de ZoneMixte vous propose une liste des meilleurs Français évoluant en Ligue 1, que vous retrouverez bientôt en Russie. Lors de la saison à peine écoulée, tous se sont illustrés, tous ont performé et logiquement tous ont été sélectionné parmi les 23 Bleus.

Par Théophile Rémon

Ce top des internationaux Français évoluant en Ligue 1 regroupe des éléments présents dans le Top 4 Français : PSG, Monaco, Lyon et Marseille. Leur prestation individuelle et collective a suffisamment attiré notre attention tout au long de cette saison pour y figurer. Pour prendre part à notre liste, il faut bien sûr avoir marqué les esprits lors de l’exercice écoulé ET être membre de son équipe nationale.

Kylian Mbappé (PSG)

C’est sans surprise que l’on retrouve le petit prodige Français dans cette liste des 23. Encore inconnu du grand public il y a un an et demi, Kylian Mbappé s’est rapidement fait un nom dans l’hexagone, puis en Europe. Avec cette Coupe du Monde, son talent va être révélé au monde entier. Titulaire avec les Bleus, l’attaquant du PSG, âgé de 19 ans, va faire mal aux défenses adverses par sa vitesse, sa qualité de dribble et de finition. Cette saison, il a inscrit 21 buts et délivré 16 passes décisives. Ses statistiques sont tout simplement ahurissantes pour un joueur de son âge. Avec les Bleus, il compte déjà quatre buts et cinq passes décisives en quinze matches. Il a pris part aux treize dernières rencontres de l’Equipe de France, pour dix titularisations.

Florian Thauvin (Marseille)

Le joueur Marseillais a réalisé une saison exceptionnelle avec l’Olympique de Marseille. 54 matches, 26 buts et 18 passes décisives. Grand artisan de la quatrième place obtenue par l’OM et du très bon parcours en Europa League, Florian Thauvin a logiquement été appelé par Deschamps parmi les 23. Avec sa patte gauche, il est impressionnant quand il rentre côté droit. Avec une grande variété dans son jeu, il est capable de frapper de loin, ou de transmettre le ballon à ses coéquipiers en position favorable. Même s’il est peu utilisé par Deschamps, il peut faire énormément de bien à l’Equipe de France par ses entrées. En effet, le Marseillais ne compte que quatre petites sélections, rentrant à chaque fois dans les dix dernières minutes.

Nabil Fékir (Lyon)

Seul Lyonnais parmi les 23 Français, Fékir, à l’instar de Mbappé et de Thauvin, a réalisé un exercice 2017/2018 de haute volée. 23 buts et 8 passes décisives en 40 matches. Capitaine en club, le gaucher est dans le viseur de plusieurs grands clubs européens. Lui qui n’avait pas été appelé en mars dernier avec les Bleus en raison d’une contusion du genou; a logiquement retrouvé le chemin de l’Equipe de France. Titulaire pour le premier match de préparation face à l’Irlande, le joueur de 24 ans a été très en vu et à même inscrit un but. Dans un rôle de meneur de jeu dans un 4-4-2 en losange, Fékir prend de plus en plus ses marques avec le maillot Tricolore. Même s’il ne devrait pas être titulaire pendant la Coupe du Monde, il aura un rôle important à jouer dans la rotation instaurée par Deschamps.

Thomas Lemar (Monaco)

Le Monégasque, bien qu’en légère baisse de régime cette saison avec le club de la Principauté (trois buts et dix passes décisives en 33 matches), reste un atout évident pour les Bleus. Dans un registre assez inédit avec l’Equipe de France, ce gaucher est capable de jouer sur le côté gauche, comme dans l’axe. Doté d’une magnifique qualité de passe, il a toujours répondu présent lors de ses apparitions avec le maillot frappé du coq, où il cumule déjà douze sélections, pour trois buts. Pendant les matches de préparation, il a joué vingt minutes contre l’Italie, et seulement deux contre les Etats-Unis. A l’instar de Thauvin ou Fékir, Lemar ne devrait pas être titulaire, mais il pourra apporter beaucoup aux Bleus par son état d’esprit et ses qualités de footballeur.

Djibril Sidibé (Monaco)

Le coéquipier de Lemar est le deuxième Monégasque a faire partie de cette fameuse liste des 23. Auteur d’une saison très bonne avec 35 matches disputés, pour trois buts et neuf passes décisives, le joueur formé à Troyes sera l’arrière droit titulaire des Bleus en Russie. Valeur sûre en Equipe de France, le joueur du Rocher doit cependant faire à la concurrence de plus en plus ardue de Benjamin Pavard. Le dernier exemple en date contre les Etats-Unis. Sidibé est à l’origine du but Américain suite à un mauvais contrôle dans la surface. Remplacé par Pavard à la 74ème minute, ce dernier réalise la passe décisive pour Mbappé seulement quatre minutes après son entrée. Sidibé, dont la première sélection remonte au 1er septembre 2016, a depuis disputé 17 rencontres, pour un but et trois passes décisives.

Adil Rami (Marseille)

Le défenseur Marseillais revient de loin en Equipe de France. Arrivé à Marseille l’été dernier pour se relancer, Adil Rami semble avoir réussi son pari. A 32 ans, celui qui avait été repêché in extremis pour l’Euro 2016, fait finalement partie des 23. Devant des joueurs comme Zouma ou Upamecano. Doublure de Varane en Russie, Adil Rami apportera toute son expérience à ce groupe jeune. Avec l’OM, il sort d’une saison pleine en ayant disputé 54 matches, pour deux buts et deux passes décisives. Celui qui a déjà joué deux Euros avec les Bleus, s’apprête à prendre part à sa première Coupe du Monde. Rami a disputé les deux matches de préparation contre l’Irlande puis l’Italie dans leur intégralité.

Presnel Kimpembe (PSG)

Bénéficiant du forfait de Koscielny : la présence du Parisien dans les 23 est une petite surprise. En Russie, il sera la doublure de Samuel Umititi. On pensait des joueurs comme Laporte, ou même le Sévillan Lenglet devant dans la hiérarchie. Mais Deschamps a préféré faire appel au joueur du PSG. Auteur de 38 matches cette saison, le gaucher de 22 ans est en train de monter en puissance. Convoqué pour la première fois en octobre 2016, Kimpembe a joué ses premières minutes en Bleu en mars dernier. Il était entré en jeu à neuf minutes de la fin contre la Russie. Pour les matches de préparation, il a joué 26 minutes contre l’Irlande. Il est resté sur le banc contre l’Italie et les Etats-Unis.

Steve Mandanda (Marseille)

Le portier et ex-capitaine Marseillais est habitué à avoir ce rôle de doublure en Equipe de France. Cette saison était synonyme pour lui de retour en Ligue 1. Après une brève expérience d’un an à Crystal Palace, Mandanda a sauvé plusieurs fois les Marseillais cette saison. A 33 ans, il semble être au sommet de son art. Il vient de dépasser les dix ans d’ancienneté avec les Bleus. Mais le gardien formé au Havre ne compte que 27 sélections. Le numéro 16 Français s’apprête à participer à sa cinquième compétition internationale avec la France. Et sa deuxième Coupe du Monde après 2010 (absent en 2014 à cause d’une fracture aux cervicales).

Alphonse Areola (PSG)

Le gardien du PSG est en train d’emmaganiser de l’expérience pour ses années futures. Probablement le gardien titulaire chez les Bleus dans quelques années, Aréola sort d’une saison pleine avec le club Francilien. 44 matches disputés, et une place de numéro un devant Kevin Trapp. Avec l’Equipe de France, le portier de 25 ans ne compte aucune sélection. Deschamps a convoqué le joueur formé au PSG à tous les matches des Bleus depuis mars 2017. Il va prendre part à sa première compétition internationale.