Share
Coupe du Monde 2018 : meilleurs étrangers de Liga

Coupe du Monde 2018 : meilleurs étrangers de Liga

A quelques jours de l’ouverture de la 21ème édition de la Coupe du Monde, l’équipe de la rédaction de ZoneMixte vous propose une liste des meilleurs étrangers de Liga que vous retrouverez bientôt en Russie. Lors de la saison à peine écoulée, tous se sont illustrés, tous ont performé et logiquement tous ont été sélectionné parmi les 23 de leur équipe nationale. 

Par Théophile Rémon

Ce top des internationaux étrangers évoluant en Liga regroupe majoritairement des éléments présents dans les formations du top 4 du championnat espagnol. Pour figurer dans cette sélection, il faut bien sûr avoir marqué les esprits lors de l’exercice écoulé ET être membre de son équipe nationale.

Brésil

Paulinho (FC Barcelone)

Le joueur de 29 ans, recruté contre toute attente par le FC Barcelone 40 millions d’euros l’été dernier en provenance du club Chinois de Guangzhou, a finalement réalisé une bonne saison sous les couleurs Blaugranas. 49 matches joués, neuf buts et trois passes décisives. Sa sélection avec la Seleçao n’est pas une grande surprise car Paulinho est très performant avec le Brésil. Il a été de tous les rassemblements depuis mars 2017, inscrivant six buts et délivrant quatre passes décisives en douze rencontres (toutes titulaires).

Philippe Coutinho (FC Barcelone)

L’ancien Red, arrivé cet hiver au FC Barcelone est une valeur sûre du Brésil. A l’image de son ami Neymar, Coutinho a un jeu très technique, basé sur la percussion, la frappe de balle et les décalages. A 25 ans, le néo-Barcelonais a réalisé une bonne saison et s’est vote habitué à son nouveau club. Espagne et Angleterre, Coutinho a joué au total 42 matches cette saison, pour 22 buts et 14 passes décisives.

Filipe Luis (Atlético Madrid)

Le joueur Madrilène sera la doublure de Marcelo. A 32 ans, il amène toute son expérience à ce groupe Brésilien. Auteur d’une saison en demi-teinte, notamment à cause de plusieurs blessures à répétition, Filipe Luis a dû composer avec la concurrence du Français Lucas Hernandez, très à l’aise sur le couloir gauche Madrilène. Avec ses 28 matches tout de même dans les jambes cette saison, il permettra à Tite de faire tourner son effectif en faisant souffler Marcelo.

Marcelo (Real Madrid)

L’arrière gauche est impressionnant avec le Real. Probablement le meilleur au monde actuellement à son poste. Très présent dans les phases offensives de son équipe, il est souvent positionné très haut sur le terrain. En atteste ses cinq buts inscrits cette saison avec Madrid, et ses onze passes décisives ! Mais Marcelo est avant tout un défenseur. Très solide sur son côté gauche, il multiplie les allers-retours, et ne se fait que très rarement déborder.

Casemiro (Real Madrid)

Joueur qui ne fait pas beaucoup de bruit, mais qui est indispensable dans l’effectif de Zidane. Véritable milieu de l’ombre, Casemiro est excellent lorsqu’il joue devant sa défense. Relances propres, solide sur l’homme, bonne frappe de balle, le Brésilien est un atout évident de l’effectif de Tite. Il sort encore d’une saison pleine avec le Real, avec 48 matches joués, pour sept buts et trois passes décisives. Avec le Brésil, il a disputé tous les matches dans leur intégralité depuis octobre dernier, réalisant même une superbe passe décisive sur le but de Firmino contre la Croatie en match de préparation.

France

Samuel Umtiti (FC Barcelone)

L’ancien Lyonnais a gagné sa place de titulaire chez les Bleus en l’absence de Laurent Koscielny. A seulement 24 ans, celui qui était arrivé à l’été 2016 au club Blaugrana, vient d’être prolongé jusqu’à juin 2023. Signe de la confiance et des espérances placées en lui. Cette saison, Umtiti est devenu un titulaire en puissance en Espagne, jouant en tout 40 matches. Celui qui avait joué son premier match avec les Bleus contre l’Islande en quart de finale de l’Euro 2016, débutera la Coupe du Monde avec un statut différent.

Ousmane Dembélé (FC Barcelone)

Le coéquipier de Samuel Umtiti en club a réussi à être convoqué par Deschamps malgré des performances en demi-teinte chez les Bleus, et une saison ralenti par les blessures. Et au vu des prestations de l’ancien Rennais dans les matches de préparation, on ne peut que se réjouir de sa présence en Russie. A seulement 21 ans, Dembélé impressionne par sa vitesse, sa qualité de dribble et de frappe. Malgré ses 24 petits matches joués cette saison, le Normand a inscrit quatre buts et délivré neuf passes décisives. Il ne devrait probablement pas être titulaire en Russie, mais sa fraîcheur pourrait faire beaucoup de bien aux Bleus lorsqu’il rentrera en jeu.

Lucas Hernandez (Atlético Madrid)

On en parlait plus haut, Lucas Hernandez a vraiment pris une autre dimension cette saison. 44 rencontres disputées, pour trois passes décisives.IL a été un grand artisan de la victoire finale de l’Atlético en Europa League. Appelé par Deschamps pour la première fois en mars dernier, le joueur de 22 ans a finalement été préféré à Kurzawa, Amavi, Digne ou Laporte. Rendant une excellente copie contre l’Italie pour le deuxième match de préparation, Lucas Hernandez a montré qu’il pouvait être une excellente alternative à Benjamin Mendy.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid)

Le numéro 7 Français sera vraiment la star de cette Equipe de France. Élu meilleur joueur de l’Euro 2016, et meilleur buteur, l’attaquant Madrilène va porter les Bleus pendant cette Coupe du Monde. A 27 ans, il semble être au sommet de son art. Cette saison, en 49 matches, il a inscrit 29 buts et a délivré 15 passes décisives. Grizou, que ce soit dans un système où il est placé derrière Olivier Giroud, ou celui vu contre l’Italie avec un rôle axial soutenu par deux ailiers rapides sur les côtés, aura toutes les cartes en main pour briller et emmener la France le plus loin possible.

Raphaël Varane (Real Madrid)

En l’absence de Koscielny, le quadruple vainqueur de la Ligue des Champions sera l’homme fort de la défense Tricolore. Toujours propre dans ses interventions, Varane mise avant tout sur l’anticipation. Coupable pour certains du but concédé par les Bleus en quart de finale contre l’Allemagne lors du dernier Mondial, et absent de l’Euro 2016 pour une blessure à la cuisse, l’ancien Lensois aura à cœur de réaliser une belle Coupe du Monde. Titulaire avec le Real, il a disputé 44 matches cette saison.

Croatie

Ivan Rakitic (FC Barcelone)

Après le Brésil et la France, c’est la Croatie qui a le plus de joueurs participant au Mondial présents dans le top 4 de la Liga ! On débute avec Ivan Rakitic. Le milieu du FC Barcelone fait partie des cadres de cette équipe Croate. Très technique, il compose avec Modric un milieu de grande qualité. Titulaire indiscutable en club, Rakitic sort d’une saison exceptionnelle avec pas moins de 55 matches joués, pour quatre buts et cinq passes décisives. Du haut de ses 30 ans, c’est peut-être sa dernière chance de jouer une compétition internationale avec sa sélection.

Sime Vrsaljko (Atlético)

L’arrière-droit Madrilène est l’une des grandes révélations de cette saison en Liga. A 26 ans, l’ancien joueur de Sassuolo est en train de passer devant Juanfran dans la hiérarchie instaurée par Diego Simeone à l’Atletico. Auteur de 29 matches, l’arrière droit Croate monte en puissance, et comptera parmi les meilleurs latéraux de la compétition. Il pourrait profiter de cette Coupe du Monde pour montrer au monde son talent et franchir un cap.

Luka Modric (Real Madrid)

Le maître à jouer du Real est un joueur exceptionnel. Très performant avec la Croatie, il porte et sublime le jeu de sa sélection par des belles passes et une vision de jeu impressionnante. A 32 ans, Modric va se surpasser en Russie, pour cet événement international qui correspond probablement au dernier de sa carrière. Ce joueur donne l’impression de ne pas être physique ni rapide, mais il a une telle influence sur le jeu de son équipe, et peut tellement changer le cours d’un match à tout moment qu’il fera partie des meilleurs joueurs présents en Russie.

Mateo Kovacic (Real Madrid)

Dans la lignée de Modric, son successeur sera sûrement Kovacic. L’ancien joueur de l’Inter gratte de plus en plus de temps de jeu au Real. A 24 ans, le Madrilène apprend beaucoup aux côtés des meilleurs joueurs du monde. Il a disputé 36 matches cette saison, pour trois passes décisives. Avec sa sélection, Kovacic ne devrait pas être titulaire, mais il tiendra une place très importante dans la rotation de l’effectif Croate. Du haut de ses 40 sélections, le sélectionneur pourra largement compter sur sa qualité de conservation de balle et de passe.

Uruguay

Luis Suarez (Barcelone)

L’ancien joueur de Liverpool s’apprête à jouer sa troisième Coupe du Monde. Impressionnant de régularité, l’attaquant de Barcelone sort à nouveau d’une saison très réussie. 51 matches joués, pour 31 buts et 18 passes décisives. Dans un groupe composé de la Russie, de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, Luis Suarez pourra, en compagnie de son compère d’attaque Edinson Cavani, porter l’Uruguay. La Celeste tentera de faire mieux qu’en 2014, où elle s’était inclinée en huitièmes de finale contre la Colombie (Suarez n’ayant pas pris part à ce match en raison d’une morsure sur Chiellini lors du dernier match de groupes).

Diego Godin (Atlético Madrid)

Capitaine de l’Uruguay, Diego Godin est une valeur sûre de sa sélection. 106 sélections, huit buts, et trois passes décisives, il est le patron de sa défense. A l’image de sa carrière à l’Atlético, le joueur de 32 ans ne lâche jamais rien pendant un match. Cette saison, il a disputé 45 matches avec le club Madrilène, avec le gain de la Ligue Europa, et une belle troisième place en LIga, devant le Real Madrid.

José Maria Gimenez (Atlético Madrid)

A seulement 23 ans, le coéquipier de Godin en club et en sélection est impressionnant de maturité. Appelé pour la première fois avec la Celeste en septembre 2013 alors qu’il n’avait que 18 ans, Gimenez est rapidement devenu incontournable avec l’Uruguay. Déjà titulaire pendant la Coupe du Monde 2014, le défenseur central a pris beaucoup d’expérience depuis, et formera avec Godin une charnière extrêmement solide, et surtout, habituée à jouer ensemble. Avec l’Atlético, il a disputé cette saison 38 matches, pour deux buts et deux passes décisives.

Allemagne

Marc-André Ter Stegen (Barcelone)

Le portier Allemand, bien qu’excellent avec le Barça, ne devrait être que la doublure de Manuel Neuer pendant la Coupe du Monde. Mais que le gardien se rassure, à 26 ans, soit 6 de moins que Neuer, il aura probablement l’occasion de jouer avec la Mannschaft lors de la prochaine Coupe du Monde. En six ans avec l’Allemagne, Ter Stegen n’a joué que 19 rencontres, dont cinq cette saison, en raison de la blessure de Neuer. Il était le portier titulaire l’année dernière lors de la Coupe des Confédérations, remportée par l’Allemagne.

Toni Kroos (Real Madrid)

Encore un joueur issu de la Casa Blanca. L’Allemand est une machine. Habitué du haut niveau, il est un joueur indispensable de l’effectif de Zidane. Capable de bien défendre par ses déplacements, il dispose d’une qualité de passe exceptionnelle. Titulaire indiscutable avec la Mannschaft, Kroos totalise 82 sélections, pour douze buts et quinze passes décisives. Cette saison avec le Real, il a largement contribué au gain de sa quatrième Ligue des Champions. En 43 matches toutes compétitions confondues, l’Allemand a inscrit cinq buts et a délivré dix passes décisives.

Portugal

Cristiano Ronaldo (Real Madrid)

On ne le présente plus. Le Portugais, à lui tout seul, peut faire gagner le tournoi à son équipe. Les Portugais, Champions d’Europe en 2016, n’avaient pas réalisé un bon début de tournoi, mais ont su élever leur niveau de jeu face à leurs adversaires, en faisant preuve d’abnégation et de combativité. Cristiano Ronaldo vient (encore) de réaliser une saison monstrueuse, avec 44 matches disputés, pour 44 buts et huit passes décisives. A 33 ans, il s’agit très probablement de la dernière opportunité au quintuple Ballon d’Or de faire briller les siens lors d’une Coupe du Monde. Avec une première confrontation à venir contre l’Espagne, les Portugais seront directement mis dans le bain.

Gonçalo Guedes (Valence)

Le joueur prêté par le PSG est le seul joueur étranger de Valence à disputer le Mondial. Venu chercher du temps de jeu en Espagne, Guedes s’est révélé aux yeux du monde cette saison. A seulement 21 ans, l’attaquant Portugais a obtenu ce qu’il était venu chercher cette saison : 40 matches disputés, six buts et onze passes décisives. Sa venue à Valence lui a permis de se relancer et d’être reconvoqué avec le Portugal. Alors qu’il n’avait plus été sélectionné depuis novembre 2015, Guedes a fait partie de tous les rassemblements de sa sélection depuis octobre dernier.

Argentine

Lionel Messi (FC Barcelone)

A l’image de Cristiano Ronaldo, Lionel Messi est un extra-terrestre. Ayant tout gagné avec le Barça, il lui manque le gain d’un trophée avec l’Albiceleste. Finaliste en 2014, l’Argentine était tout proche de remporter le tournoi, mais Mario Gotze a donner la victoire aux siens en prolongations. Le joueur du FC Barcelone aura 31 ans pendant le Mondial (24 juin). S’il poursuit sur la lancée de sa saison (45 buts et 18 passes décisives), la Pulga peut emmener sa sélection très loin. Avec des joueurs tels que Dybala, Aguëro, ou Di Maria, l’attaque Argentine aura fière allure. Dans un groupe composé de la Croatie, du Nigéria et de l’Islande, Léo Messi, capitaine de l’Argentine, devra rapidement répondre présent.

Colombie

Yerri Mina (Barcelone)

Quasiment inconnu du grand public il y a encore quelques mois, Yerri Mina a été mis en lumière cet hiver avec son transfert au FC Barcelone en provenance de Palmeiras. A seulement 23 ans, il incarne l’avenir de la Colombie. Du haut de son mètre 95, il est impressionnant physiquement et fait beaucoup de bien aux siens. Même s’il n’a joué que six matches avec le Barça, il reste un joueur indispensable avec les Cafétéros. On l’a vu récemment face à la France, qui s’est inclinée 2-3 au Stade de France en mars dernier. Mina, malgré ses douze sélections (trois buts), a joué tous les matches de la Colombie depuis le 14 novembre dernier.

Belgique

Thomas Vermaelen (Barcelone)

Le Belge n’est pas un joueur majeur du FC Barcelone, mais il fait beaucoup de bien au club Blaugrana par son état d’esprit et son abnégation lorsque qu’Ernesto Valverde fait appel à lui. Cette saison, il a joué vingt matches. Avec les Diables Rouges, il apporte, à 32 ans, toute son expérience. Formant une charnière centrale de qualité avec Vincent Kompany ou Jan Vertonghen, l’ancien défenseur d’Arsenal sera un atout défensif intéressant pour la Belgique.

Maroc

Achraf Hakimi (Real Madrid)

Le Marocain est la grande révélation de cette saison côté Merengue. L’arrière droit Achraf Hakimi a montré de belles choses lors de ses apparitions avec le Real. Il a seulement 19 ans, mais sa maturité dans le jeu et sa sérénité lui confèrent déjà une grande prestance. Formé à la Castilla, Hakimi a pris part à 17 rencontres avec l’équipe première cette saison. Pour deux buts et une passe décisive. IL a joué son premier match en sélection en octobre 2016. Récemment, Hakimi a pris part à huit rencontres sur neuf du Maroc depuis septembre dernier.

Costa Rica

Keylor Navas (Real Madrid)

Le portier du Costa Rica avait été la grande révélation du dernier Mondial. Emmenant son pays jusqu’aux quarts de finale, le Costa Rica avait crée la surprise. Le pays d’Amérique centrale s’était fait éliminer par les Pays-Bas aux tirs au but. Il avait justement été transféré au Real à la suite du tournoi Brésilien. A 31 ans, il rassure énormément sa défense. Grand artisan du parcours du Real en Ligue des Champions cette saison par ses nombreuses parades, notamment contre le Bayern. Keylor Navas aura fort à faire en Russie. Dans un groupe composé du Brésil, de la Suisse et de la Serbie.

 

Voici donc notre liste des meilleurs joueurs étrangers de Liga pour cette édition 2017/18. Vous les retrouverez en Russie à partir du 14/06 et peut-être pour les plus chanceux jusqu’au 15/07. Toute la rédaction de ZoneMixte vous souhaite une excellente Coupe du Monde.