Share
Coupe du Monde 2018 : meilleurs étrangers de Serie A

Coupe du Monde 2018 : meilleurs étrangers de Serie A

A quelques jours de l’ouverture de la 21 ème édition de la Coupe du Monde, l’équipe de la rédaction de ZoneMixte vous propose une liste de joueurs étrangers évoluant en Serie A que vous retrouverez bientôt en Russie. Lors de la saison à peine écoulée, tous se sont illustrés, tous ont performé et logiquement tous ont été sélectionné parmi les 23 de leur équipe nationale. 

Par Nicolas Wagner– Twitter: @friulconnection

Ce top des internationaux étrangers évoluant en Serie A regroupe majoritairement des éléments présents dans les formations du top 4 du championnat italien. Sont également présents deux joueurs dont les équipes sont moins bien classées. Mais leur prestation individuelle et collective a suffisamment attiré notre attention tout au long de cette saison pour intégrer cette sélection. Pour figurer dans cette sélection, il faut bien sûr avoir marqué les esprits lors de l’exercice écoulé ET être membre de son équipe nationale.

  • Alisson Becker : AS Roma, Brésil, 25 sél.

Pour sa première saison dans la peau de N°1 de la Roma, le portier auriverde a assuré. Infranchissable comme en témoignent ses 17 cleansheets en 37 titularisations et cette stat (cliquez sur le lien) sur les « Expected Goals » (Buts Prévus) relevée par OptaPaolo, il a vite fait oublié Szczesny aux tifosi Giallorossi. Malgré sa stature imposante (1M93), il a aussi démontré son talent et son aisance balle au pied grâce à des premières relances précises et/ou quelques dribbles osés devant les attaquants adverses. Sauf blessure de dernière minute, il devrait être le gardien titulaire du Brésil en Russie.

  • Mehdi Benatia : Juventus, Maroc, 54 sél.

Revenu en Italie en 2016 après une expérience munichoise mitigée, Benatia avait produit une saison 2016/17 (21 matches TCC) globalement satisfaisante. Débarrassé de plusieurs pépins physiques, il obtient un regain de temps de jeu (32 matches TCC) suite au départ « surprise » de Bonucci vers le Milan. L’Italien passait devant dans la hiérarchie. Cette saison, Allegri l’a souvent préféré à Rugani pour composer l’axe central avec Chiellini. Benatia a donc trouvé plus d’espace pour exprimer ses qualités. Capitaine des Lions de l’Atlas, il sera le pilier de la défense marocaine.

  • Douglas Costa : Juventus, Brésil, 28 sél.

Arrivé en provenance du Bayern Munich, l’ailier brésilien a séduit les tifosi de l’Allianz Stadium. Très fin techniquement, dribbleur hors pair, super centreur et d’une rapidité foudroyante, Douglas Costa a été une plus value incontestable de l’effectif juventino. Avec de bonnes statistiques individuelles (12 passes décisives et 4 buts), il se classe deuxième au classement des meilleurs passeurs du championnat. Il sera assurément l’une des armes offensives de l’armada auriverde.

  • Paulo Dybala : Juventus, Argentine, 12 sél.

Nouveau détenteur du mythique N°10 bianconero, Dybala a connu un début de saison canon avant de s’éteindre doucement. Une baisse de régime constatée par Allegri. Ce dernier n’hésite pas à faire débuter sa star sur le banc. Blessé à la cuisse durant quelques semaines, ce break lui a été bénéfique. A nouveau efficace, il claque 9 buts sur 22 dans le dernier trimestre. Logiquement expulsé (deux cartons jaunes) lors du quart de finale aller de Champion’s League, il a encore manqué son rendez-vous contre les Merengues. Une saison paradoxale pour la Joya. Sa meilleure au point de vue statistique mais placée sous le signe du courant alternatif. En Russie, Dybala essaiera de marquer son premier but international avec l’Albicleste.

  • Sami Khedira : Juventus, Allemagne, 73 sél.

Handicapé par une blessure au genou dès le début de la saison, le champion du Monde 2014 a ensuite retrouvé sa place de titulaire au sein de l’entrejeu turinois. Et il a encore démontré ses capacités d’endurance, de pressing, de puissance mais également de réalisme. En effet, avec 9 buts au compteur il réalise sa meilleure saison en carrière en terme de buts marqués. Son trio formé avec Pjanić et Matuidi, très complémentaire, a beaucoup pesé dans l’obtention du septième sacre consécutif juventino. Favoris à leur propre succession, les Allemands sont l’un des épouvantails de ce Mondial.

  • Aleksandar Kolárov : AS Roma, Serbie, 74 sél.

Non conservé par Pep Guardiola dans l’effectif du Manchester City, le latéral serbe de 33 ans a réussi à faire oublier son passé de joueur laziale. Débordant d’activité dans le 4-3-3 composé par Eusebio Di Francesco, Kolárov a souvent trouvé ses partenaires grâce à ses centres millimétrés. D’ailleurs avec 8 assists, il est le latéral le plus offensif et le plus décisif de Serie A. Cadre et capitaine de la sélection de Mladen Krstajić, le romain sera l’un des piliers des « Aigles blancs ».

  • Adem Ljajić : Torino, Serbie, 27 sél.

Talentueux mais parfois trop irrégulier, Ljajić agace autant qu’il séduit. Quand il est dans un bon jour, il peut renverser un match à lui seul. Mais quand il est dans un mauvais jour, il peut être complètement transparent. Cette saison, le serbe a plus souvent montré son meilleur visage. Avec 10 passes décisives et 6 buts, il a été l’un des hommes forts de l’attaque du Toro. Pourtant, gêné par une blessure à la cuisse contractée en fin d’année, il a manqué une dizaine de matches de championnat. Rapide, technique, habile pour les dribbles et l’élimination en un contre un, le milieu offensif disputera son premier Mondial en Russie.

  • Blaise Matuidi : Juventus, France, 65 sél.

Pour sa première saison transalpine, Matuidi a conquis l’Italie. Rapidement intégré, l’ancien parisien a semblé évoluer à Turin depuis déjà plusieurs années. Auteur d’une saison pleine, il a imposé sa générosité et son sens du sacrifice. Avec Khedira et Pjanić, l’osmose est évidente. Et même si sa technique est parfois aléatoire, son engagement et sa bonne volonté compense ses petites lacunes. Bleu depuis 2010, Matuidi est l’un des joueurs les plus expérimentés de Didier Deschamps. Souvent critiqué mais toujours présent.

  • Dries Mertens : Napoli, Belgique, 66 sél.

Loin des meilleurs buteurs (29 buts), Mertens a tout de même fait trembler les filets à 18 reprises cette saison. Moins régulier que la saison précédente, le lutin belge a connu des périodes creuses comme lors du sprint final où il n’a inscrit qu’un seul et unique but. Meilleur buteur du club, il a encore parfaitement compensé l’absence de Milik. Cependant, sa (relative) méforme trouve sûrement sa source dans le manque de turn-over voulu par Sarri. Néanmoins, nous retiendrons quelques buts d’anthologie comme lors du Lazio-Napoli ou des buts de renard des surfaces comme lors du Napoli-Sassuolo. Composant le trident offensif des Diables Rouges, Mertens et Hazard encadrent le mancunien Romelu Lukaku. La Belgique est un outsider de poids pour la compétition.

  • Sergej Milinković-Savić : Lazio, Serbie, 2 sél.

Véritable révélation de cette saison de Serie A, SMS (pour les intimes) a éclaboussé les pelouses italiennes de son talent. Milieu moderne, généreux dans l’effort, box to box, puissant et également bon finisseur grâce à une lourde frappe de balle, le jeune joueur de 23 ans est l’un des hommes clés de la bonne saison romaine. Sur les tablettes de plusieurs grosses écuries européennes, Sergej va peut-être quitter la Ville Éternelle lors du prochain mercato. Ses excellentes prestations lui valent une convocation avec la Serbie en novembre dernier. Et évidemment pour la Russie. A suivre attentivement.

L’ailier croate poursuit sur la lancée des saisons précédentes. Très régulier dans ses statistiques individuelles, il a inscrit le même nombre de buts que lors de l’exercice précédent (11 buts). Également altruiste, il fournit souvent des offrandes à ses partenaires d’attaque (9 assists) notamment le bomber maison : Mauro Icardi. Activement impliqué dans la très belle saison nerazzurra, il va tenter de poursuivre ses efforts sous le maillot à damier rouge et blanc des hommes de Zlatko Dalić.

  • Wojciech Szczesny : Juventus, Pologne, 33 sél.

Arrivé en provenance de la Roma, le portier polonais a parfaitement rempli son rôle de numéro 1 bis. Recruté dans l’optique de la probable succession de Gigi Buffon, Szczesny a merveilleusement assuré l’intérim. D’abord cantonné aux matches à faible enjeu, il a pris le relais quand Buffon était sur le flanc. Avec seulement 9 buts encaissés en 17 matches dont 11 cleansheets, il a prouvé que la relève serait bien assurée. Membre de la sélection depuis 2009, Szczesny devrait être le dernier rempart de la Pologne.

  • Lucas Torreira : Sampdoria, Uruguay, 2 sél.

Milieu offensif de formation replacé en N°6 par Massimo Oddo lors de son passage à Pescara, Lucas Torreira est l’un des meilleurs jeunes du championnat. Sous les ordres de Giampaolo, l’Uruguayen offre un profil moderne alliant une superbe technique individuelle à une grinta sud-américaine. Gros travailleur, bon récupérateur, il est doté d’une grosse frappe notamment sur coups de pieds arrêtés. D’ailleurs, il a nettoyé quelques lucarnes cette saison. Récemment appelé par l’ancien coach du Milan : Óscar Tabárez, il connaîtra son premier tournoi international en A.

  • Matías Vecino : Inter Milan, Uruguay, 21 sél.

Débarqué à l’Inter en provenance de la Fiorentina, Vecino a été l’un des hommes de base du milieu concocté par Luciano Spalletti. Régulièrement associé devant la défense à son ancien coéquipier Borja Valero, l’Uruguayen sait se montrer autoritaire dans la récupération du ballon. Dans la plus pure tradition uruguayenne. Les sept cartons jaunes et un rouge reçus montrent son engagement. Parfois avec excès. Aligné avec Bentancur (Juventus) au cœur du jeu, dans une formation en 4-4-2, par Óscar Tabárez, Vecino aura pour mission de récupérer le ballon et d’alimenter les deux fuoriclasse Edinson Cavani et Luis Suárez.

Voici donc notre liste des meilleurs joueurs étrangers de Serie A pour cette édition 2017/18. Vous les retrouverez en Russie à partir du 14/06 et peut-être pour les plus chanceux jusqu’au 15/07. Pour les autres, à condition de rester en Italie, vous les verrez en action à partir du 19/08 prochain. Toute la rédaction de ZoneMixte vous souhaite une excellente Coupe du Monde.