Share
Qui es-tu Cengiz Ünder, la pépite Turc de la Roma ?

Qui es-tu Cengiz Ünder, la pépite Turc de la Roma ?

À quelques heures de la demi-finale aller entre Liverpool et la Roma, tous les regards sont tournés vers Mohamed Salah, élu récemment meilleur joueur de Premier League, et ancien joueur de la Louve. Mais le club Romain semble avoir déjà trouvé son successeur en la personne de Cengiz Ünder. Le gaucher de 20 ans a beaucoup de points commun avec l’Égyptien : patte gauche délicieuse, qualité de dribble et de percussion.

Par Théophile Rémon

Arrivé cet été en provenance du club Turc de Basaksehir, Cengiz Ünder réalise une très bonne première saison avec la Roma. Déjà sept buts et deux passes décisives toutes compétitions confondues.

Une ascension rapide

Né en juillet 1997, le joueur, malgré un physique plus petit que les jeunes de son âge, est très doué pour le foot. Il joue dès ses dix ans dans le club de Bucaspor. Ce club est connu en Turquie pour avoir une bonne académie. Cette formation lui apprend à développer ses propres capacités en fonction de son physique : vitesse, percussion, technique. Cengiz Ünder y reste pendant cinq ans et demi, avant de rejoindre Altinordu, club de seconde division Turc en janvier 2013. Il évolue 1 an et demi avec l’équipe de jeune, puis passe avec la réserve à l’été 2014. Il a tout juste 17 ans. Dès le mois de septembre, il est appelé avec le groupe professionnel pour disputer un match en Coupe de Turquie. Quelle ascension pour lui. Malgré ce match de Coupe, il continue d’évoluer avec la réserve en ce début de saison.

Ünder reçoit même une convocation avec les U18 Turcs en octobre. En club, on refait appel à lui début décembre pour un second match de Coupe avec les pros. Deux semaines plus tard, les dirigeants d’Altinordu décident de lui faire signer son premier contrat. Il est titulaire le 23 décembre lors du troisième match de Coupe, contre Fenerbahce. Cinq jours plus tard, il dispute son premier match en deuxième division. Ünder ne rejouera plus avec la reserve. Pour la deuxième moitié de saison, il devient rapidement titulaire en deuxième division. Il termine la saison en inscrivant cinq buts et cinq passes décisives. Avec la Turquie, le sélectionneur des U19 fait appel à lui pour les éliminatoires de l’Euro. Pendant cette campagne, il inscrit six buts et trois passes décisives, et porte le brassard de capitaine à deux reprises.

L’explosion à Basaksehir

Cengiz Ünder débute la saison suivante (2015/2016) dans la peau d’un titulaire, et, dans la lignée de ses six premiers mois, inscrit six buts et quatre passes décisives. Ses performances ne passent pas inaperçu et le club de l’Istanbul Basaksehir, qui évolue en première division, le recrute à l’été 2016 contre 4,7 millions d’euros. Belle plus-value pour Altinordu qui l’avait acheté libre à Bucaspor trois ans et demi plus tôt. Il découvre la Süper Lig, mais là encore, Cengiz Ünder hausse son niveau de jeu. Son premier match sous ses nouvelles couleurs a lieu fin juillet. Il s’agit du troisième tour de qualification en Europa League, contre le HNK Rijeka. Le club Turc s’impose, Cengiz Ünder réalise une passe décisive lors du match retour (2-2). Le club Turc se fera finalement éliminé lors du barrage contre le Shakhtar.

En championnat, il débute le 21 août avec une victoire contre Fenerbahce. Cerise sur le gâteau, Fatih Terim le convoque fin août avec la sélection A de Turquie pour un match amical contre la Russie, mais il reste sur le banc. En septembre, il est appelé avec les Espoirs Turcs pour les éliminatoires de l’Euro. Mais, au vu de ces performances, il retourne à nouveau en novembre avec les A Turcs. À 19 ans, il joue ses premières minutes internationales lors des éliminatoires à la Coupe du Monde, contre le Kosovo. Avec l’Istanbul Basaksehir, il réalise une saison incroyable pour son âge : neuf buts et sept passes décisives toutes compétitions confondues. Il inscrit même son premier but avec la Turquie lors de sa première titularisation d’une magnifique frappe en amical contre la Moldavie.

La Roma

L’Istanbul Basaksehir réalise une saison exceptionnelle (la meilleure de l’Histoire du club). Les coéquipiers de Cengiz Ünder terminent à la deuxième place en Süper Lig, derrière Besiktas. Le gaucher de 20 ans, grand artisan de cette bonne saison, attire les convoitise. De part sa maturité et son talent précoce, de grands noms européens viennent lorgner la pépite d’Istanbul. Ce qui devait arriver arriva : un an et puis s’en va. Supervisé par Lille ou Monaco, c’est finalement Monchi, directeur sportif à la Roma, qui aura les faveurs du Turc. « Il est le moins connu parmi nos recrues, mais son recrutement était une véritable bataille car il était désiré par de nombreux clubs ». Cengiz Ünder rejoint la Louve en juillet 2017 contre 13,40 millions, pour remplacer Salah. « Je suis très fièr que la Roma m’ait choisi pour remplacer un joueur aussi important ».

« Salah a fait de grandes choses. On attend beaucoup de moi pour remplacer un joueur de son niveau ». Encore une très belle plus-value effectuée cette fois par Basaksehir qui l’avait acheté 4,70 millions un an plus tôt. Son début de saison n’est pas simple. Il n’a joué que onze matches de SerieA, dont trois titularisations, il va disposer de plus de temps de jeu en 2018. En championnat, déjà treize apparitions (dont neuf titularisations) pour six buts et une passe décisive. Alors parti pour rester ou va-t-il encore gravir un échelon ? « J’ai signé un contrat de cinq ans, pour le moment, je ne veux pas penser au mercato. Je suis très content d’être ici. Je viens tout juste d’arriver, ce serait une folie de faire un autre transfert de manière aussi rapprochée. J’ai encore tellement de choses à faire ici. Gagner des titres notamment ».

« J’espère arriver en finale »

Alors, à l’heure d’aborder le match contre Liverpool, Cengiz Ünder est serein. « J’ai 20 ans, je peux dire que cette demi-finale, c’est le plus grand succès depuis le début de ma carrière, mais ça ne me suffit pas. Nous voulons arriver en finale, nous y croyons, j’y crois. Je vis les meilleurs moments de ma vie à Rome, je suis très fier de mes partenaires, j’espère gagner et arriver en finale ».

C’est tout le mal qu’on lui souhaite !