Share
FC Séville : nouvel Eldorado pour les joueurs Français ?

FC Séville : nouvel Eldorado pour les joueurs Français ?

À égalité avec la Fiorentina en Italie, le FC Séville est le club Européen (hors Ligue 1), qui compte le plus de joueurs Français. Ils sont au nombre de cinq. Lionel Carole, Sébastien Corchia, Clément Lenglet, Steven N’Zonzi et Wissam Ben Yedder. Un championnat relevé avec des confrontations contre les meilleures équipes, un collectif de qualité avec de la concurrence à chaque poste, une participation chaque année (ou presque) à une Coupe d’Europe : le FC Séville attire de plus en plus.

Par Théophile Rémon

Récemment appelés en Equipe de France, Ben Yedder et N’Zonzi ne jouent pas au Barça au PSG ou à City. Non, ils jouent au FC Séville. Un club à prendre de plus en plus au sérieux. En atteste son élimination cette année en Ligue des Champions au stade des quarts de finale.

Ben Yedder et N’Zonzi

On ne vous les présente plus. L’ancien attaquant du TFC a honoré sa première sélection avec les Bleus le 23 mars dernier face à la Colombie. À un poste très concurrentiel, difficile de savoir s’il sera présent au Mondial. D’autant qu’il a bénéficié de la blessure de Lacazette. Alors qu’il a bientôt fini sa deuxième saison en Andalousie, le natif de Sarcelles a inscrit 19 buts toutes compétitions confondues cette saison pour quatre passes décisives. Il est très épanoui à Séville.

Steven N’Zonzi s’est révélé également cette saison au public Français. DD a fait appel à lui en novembre dernier, mais ne l’a pas convoqué lors du dernier rassemblement. Sa place est compromise pour la Coupe du Monde. Mais à 29 ans, le géant d’1,96 mètre s’en accommode. Arrivé à Séville à l’été 2015 en provenance de Stoke City, le joueur formé à Amiens se régale. Il a d’ailleurs marqué d’une superbe frappe de loin ce week-end. Taulier du milieu de terrain, il est le quatrième joueur le plus utilisé par Montella (à égalité avec Banega et Escudero).

Clément Lenglet

Son ascension est phénoménale. Il est tout simplement le Français avec le plus de temps de jeu en Europe (hors Ligue 1). Seuls Lucas Tousart et Adil Rami ont joué plus de minutes que lui. 46 titularisations, quatre buts inscrits, une passe décisive. À seulement 22 ans, le joueur débarqué en Andalousie de l’AS Nancy en janvier 2017 impressionne par sa maturité. À l’instar de Kurt Zouma, Pavard, ou Kimpembe, il fait partie de cette nouvelle génération de joueurs qui incarnent le futur des Bleus. En Liga, il est le joueur qui a disputé le plus de matches cette saison avec le FC Séville. Celui qui est passé par toutes les équipes de jeunes avec l’Equipe de France attend probablement que son nom soit cité lors de chaque liste, mais en vain pour l’instant. Après le Mondial, Koscielny prendra sa retraite. Une place se libère.

Sébastien Corchia

Que devient l’ancien Lillois ? Longtemps un grand espoir de notre Ligue 1 sur son flan droit, le natif de Noisy-le-Sec a quitté le LOSC l’été dernier pour tenter l’aventure Sévillane, à un an de la Coupe du Monde. Mais malheureusement pour lui (et l’Equipe de France ?), Corchia est blessé à l’aine depuis la fin janvier. Résultat : une date de retour inconnue, et seulement vingt petits matches disputés cette saison (pour trois passes décisives), dont douze de Liga. Apparu sur le banc des remplaçants mercredi dernier en Ligue des Champions, Corchia devrait revenir très prochainement.

De bon augure pour les Bleus ? À l’heure où nous ne savons pas encore si Djibril Sidibé, son ancien coéquipier à Lille, sera remis à temps de sa blessure au genou, Corchia peut-il venir contrarier les plans de Deschamps ? Pavard ? Qui incarne l’avenir à ce poste (également ancien Lillois, décidément). Debuchy ? En état de grâce depuis qu’il est à St-Etienne. Jallet ? Pour son passif avec les Bleus et son état d’esprit. Ou la surprise Léo Dubois ? Le Sévillan va devoir vite retrouver du temps de jeu.

Lionel Carole

Vous ne connaissez probablement pas très bien ce joueur et on vous l’accorde. Il faut dire que les occasions de voir l’arrière gauche Français sont rares. Prêté cette saison par Galatasaray avec option d’achat, le club Sévillan met le Français au placard. Il n’a disputé que 11 matches cette saison, dont six de Liga (pour une passe décisive). « La vérité, c’est que je suis très triste. Je suis venu ici pour ce que j’aime : jouer au foot. Si je ne peux pas jouer, je ne suis pas heureux. Je continue à m’entraîner avec mes coéquipiers, mais j’ai besoin de jouer pour ressentir toutes ces émotions incroyables. Je n’ai jamais été traité de cette manière dans le passé. Séville est un grand club, et je ne m’attendais pas à ce que les dirigeants agissent comme cela. C’est incroyable… ».

On comprend la frustration du joueur, il y a de ça deux mois, alors que Séville vient de recruter Guilherme Arana lors du mercato hivernal, arrière gauche en provenance des Corinthians. L’ancien Troyens et Nantais va heureusement pouvoir retourner à Galatasaray à la fin de la saison

« Eldorado », ce mot ne résonne pas pareil pour tous les joueurs Français de Séville. Récemment, Gameiro, Nasri, ou Rami pourraient en témoigner.