Share
Leon Goretzka : futur plaque tournante du Bayern (et de la Mannschaft ?)

Leon Goretzka : futur plaque tournante du Bayern (et de la Mannschaft ?)

À l’occasion de la 30ème journée de Bundesliga, Schalke 04 (deuxième avec 52 points) reçoit dimanche après-midi le Borussia Dortmund (troisième avec 51 points). Après s’être quittés sur un match nul spectaculaire à l’aller (4-4), les joueurs auront à cœur de prendre les trois points cette fois. Surtout dans ce sprint final pour la seconde place. Schalke 04 pourra compter sur l’homme en forme du moment : le jeune international Allemand Leon Goretzka.

Par Théophile Rémon

« Ça nous désole de l’apprendre. Nous perdons un très, très bon joueur ». Tels sont les mots employés par Christian Heidel, le manager général de Schalke 04 en janvier dernier. En effet, Goretzka, qui n’a pas prolongé son contrat, s’engagera libre cet été avec le grand Bayern Munich. Ou comme à chaque fois qu’un talent Allemand éclos en Bundesliga, il finit au club Bavarois.

L’école Bochum

Né à Bochum (à seulement 15km de Schalke), le petit Leon est un crack. Ami avec le ballon, il joue au foot dès ses quatre ans dans le club local du Werner SV Bochum 06. Au-dessus du lot pour son âge, il est repéré deux ans plus tard par le club voisin et institution de la ville : le VfL Bochum, qui évolue en Bundesliga 2. Le petit Leon, âgé de six ans, est alors pris en main par le centre de formation de Bochum. Il évolue dans des infrastructures professionnelles, il est conditionné et mis dans les meilleurs dispositions pour devenir professionnel.

Goretzka continue son apprentissage et évolue avec les différentes équipes de jeunes. À l’été 2010, a 15 ans, il surclasse ses adversaires et évolue avec les U17. En octobre, récompensé de son bon début de saison, il est convoqué avec les U16 Allemands. Il inscrit un but pour son premier match. Ces performances lui vaudront d’être appelé toute la saison avec les U16. Il marquera un second but en mars. Avec les U17 de Bochum, il réalise une saison monstrueuse. 23 matches joués, tous titulaire, onze buts marqués et trois passes décisives.

Considérablement en avance

Goretzka est appelé pendant l’été 2011 avec les U17 Allemands, en vu de préparer l’Euro U17 en mai en Slovénie. Capitaine de cette Mannschaft, composée notamment de Werner et de Meyer, l’Allemagne se hissera en finale mais s’inclinera contre les Pays-Bas aux tirs au but. Goretzka inscrira deux buts et une passe décisive dans ce tournoi. Avec son club, en octobre, il passe un palier et joue désormais avec les U19, alors qu’il a seulement seize ans. Là encore, il impressionne par sa facilité : en 22 matches, il inscrit 17 buts et délivre deux passes décisives. En gage de reconnaissance, le prodige de Bochum reçoit la Médaille d’or Fritz Walter dans la catégorie U17 (décernée annuellement par la Fédération Allemande aux meilleurs jeunes footballeurs Allemands).

Son club n’a pas d’autre choix que de le faire passer professionnel à l’été 2012, tant ses performances sont spectaculaires pour son jeune âge. Le 4 août 2012, à 17 ans et demi, Leon Goretzka joue son premier match avec l’équipe première, en Bundesliga 2. Pas du tout impressionné par l’événement, le milieu de terrain inscrit même le but égalisateur de son équipe au retour des vestiaires. Sa saison sera à l’image de ce match. 36 rencontres disputés (toutes titulaire), quatre buts marqués et huit passes décisives. Déconcertant. Goretzka participera également cette saison là à trois matches amicaux avec les U19 Allemands.

Schalke 04

Prodigieux de précocité et de maturité, Goretzka impressionne en Allemagne. Ses performances, bien qu’en seconde division, ont un large retentissement. C’est finalement Schalke 04, club voisin de Bochum, qui obtient les faveurs du joueur à l’été 2013. Montant : 3,25 millions d’euros. Son ascension est impressionnante. En deux saisons, Goretzka passe des U19 de Bochum à l’équipe première de Schalke 04 en Bundesliga. En août, il honore sa première sélection avec les Espoirs Allemands. Là encore, à seulement 18 ans, pour sa première saison dans l’élite avec Schalke, Goretzka continue son apprentissage.

Il se fait petit à petit sa place de titulaire, qu’il obtient au fil de la saison. 32 matches joués (dont 15 titulaires), cinq buts et une passe décisive. Cerise sur le gâteau, avec son coéquipier et ami Max Meyer, il fait partie de la liste des trente joueurs présélectionnés pour la Coupe du Monde 2014. Finalement non conservés, ils étaient à disposition des U19 qui jouaient l’Euro en juillet (remporté par l’Allemagne), mais Schalke n’a pas laissé ses joueurs à disposition, trop précieux pour le début de saison du club.

Stoppé par les blessures

« Si tu es blessé tout le temps, ce qui était mon cas, tu ne te concentres que sur un objectif : retrouver ton niveau de jeu. Du coup, tu ne progresses pas. Pour atteindre le palier suivant, tu dois être en forme ». Le sort aurait-il été différent si Goretzka avait participé à l’Euro U19. Quoiqu’il en soit à l’aube de la saison 2014/2015, sa deuxième à Schalke 04, le milieu Allemand est absent des terrains en raison d’une déchirure musculaire. Il ne fera son retour qu’à la fin du mois de février. Bilan de cette saison : douze petits matches joués, pour quatre titularisations. Alors qu’on le pense rétablit, il rechute la saison suivante à plusieurs reprises : séparation sectorielle des articulations et blessure de l’épaule.

Il joue malgré tout 34 matches (dont 32 titulaire) cette saison, pour deux buts et cinq passes. Lui qui avait été appelé pour disputer les JO 2016 au Brésil rechute et se blesse au dos : il ne peut jouer le tournoi intégralement. L’Allemagne s’incline en finale contre le Brésil. Goreztka choisit de prendre les choses en main à l’aube de la saison 2016/2017 : « J’ai changé beaucoup de choses. J’ai par exemple découvert que j’avais une inflammation chronique de l’intestin qui me fatiguait beaucoup. J’ai donc changé de régime et je ne mange plus de porc, plus de lait, plus de gluten et plus de noix ».

Choix payant

Et le milieu de terrain a bien fait de se prendre en main. Il réalise une saison 2016/2017 en trombe avec 41 matches disputés, huit buts inscrits et six passes décisives. Joachim Low le convoque même pour disputer la Coupe des Confédérations l’été dernier. L’Allemagne remporte cette compétition. Premier trophée de sa carrière ! Goretzka marque trois buts et délivre une passe décisive. Déjà dans les petits papiers du Bayern, cette excellente Coupe des Confédérations va le mettre en lumière. Annoncé sur le départ l’été dernier, il a finalement honoré son contrat jusqu’à la fin.

Cette saison, avec la Coupe du Monde en ligne de mire, le milieu Allemand sait que la concurrence est rude à son poste. Présent lors du dernier rassemblement de la Mannschaft fin mars, il devrait être du voyage en Russie. Avec son club, il a l’occasion ce week-end contre Dortmund de laisser un dernier souvenir à ses supporters, qui lui en veuillent pour son départ libre l’été prochain. Cette saison Goretzka a joué 23 matches avec Schalke, pour quatre buts et cinq passes décisives.

Aura-t-il une place de titulaire au Bayern l’an prochain ? Rien n’est moins sûr. « J’ai eu le sentiment que je devais sortir de ma zone de confort pour me développer. La Ligue des Champions a eu un rôle majeur dans ma décision. Au Bayern, vous commencez cette compétition avec une attente différente. Schalke met toujours l’accent sur le fait de juste survivre à la phase de groupes ».