Share
Mohamed Salah : une saison 2017/2018 record

Mohamed Salah : une saison 2017/2018 record

Connaissez-vous quelqu’un qui ne soit pas admiratif de Mohamed Salah ? Une patte gauche délicieuse, un comportement exemplaire sur et en-dehors du terrain, un jeu spectaculaire, Mohamed Salah est entré dans une autre dimension en cette saison 2017/2018. Encore décisif cette semaine contre Manchester City, le joueur de 25 ans rayonne.

Par Théophile Rémon

Certains le comparent à Lionel Messi. La ressemblance est flatteuse, mais indéniable. Vitesse, altruisme, statistiques folles, assisterons-nous dans quelques années à un duel Salah-Neymar pour le Ballon d’Or, à l’instar de Messi-Cristiano Ronaldo aujourd’hui ?

Un démarrage au ralenti

L’Égyptien est devenu aujourd’hui un incontournable du paysage footballistique. Mais cela n’a pas été toujours le cas. Qui aurait pu lui prédire cette folle ascension il y a encore trois ans de cela ? Une éclosion au FC Bâle pleine de promesse, mais un transfert à 21 ans vers Chelsea (alors tout proche de s’engager déjà avec Liverpool) qui va s’avérer être un fiasco pour l’Égyptien.

Pourtant Mourinho est dithyrambique à l’époque : « il est jeune, rapide, créatif et enthousiaste. Il est le genre de joueur qui est humble sur le terrain, prêt à travailler pour l’équipe. Salah s’est montré ravi à l’idée de rejoindre Chelsea et je suis très heureux de l’avoir avec moi dans l’équipe« . En un an, Salah ne disputera que 19 matches (dont dix titularisations), pour deux buts et quatre passes décisives. Victime de la concurrence (Hazard, Schürrle, Willian, Oscar, Ramires), l’arrivée de Cuadrado au mercato hivernal 2015 aura raison de lui. Il est prêté à la Fiorentina six mois, avec un constat bien meilleur (26 matches joués, neuf buts et quatre passes décisives).

La révélation à Liverpool

Malgré ses six mois convaincants avec la Fio, Salah est à nouveau prêté (avec option d’achat) par Chelsea, cette fois à la Roma. Après une bonne première saison (quinze buts et neuf passes décisives), la Louve lève l’option d’achat. Il réalise une deuxième saison du même acabit que la première. Salah est transféré vers les Reds contre 42 millions d’euros. Cette saison, le joueur Égyptien est en train de casser tous les compteurs. Alors qu’il reste potentiellement dix matches à jouer cette saison à Liverpool, Mohamed Salah a déjà inscrit 38 buts et délivré treize passes décisives. Soit décisif 51 fois en 43 rencontres. C’est un meilleur ratio que Lionel Messi. L’Argentin a été décisif une fois de plus, mais en ayant joué deux matches supplémentaires. Salah joue désormais dans la cour des (très) grand. Sa valeur marchande a d’ailleurs déjà doublé entre octobre 2017 et janvier 2018.

Avec les Pharaons

Puisque une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, amis passionnés de football, nous allons avoir la chance de nous délecter du talent de Mohamed Salah un mois de plus. En effet, absente depuis 28 ans d’une Coupe du Monde, l’Egypte sera belle et bien présente au Mondial 2018 en Russie. Dans un groupe totalement à sa portée, avec la Russie, l’Arabie Saoudite et l’Uruguay, les joueurs de Héctor Cúper peuvent venir créer la sensation en se qualifiant pour la première fois de leur Histoire pour les huitièmes de finale d’une Coupe du Monde.

Emmenés par Salah, les Pharaons comptent également dans leurs rangs le joueur d’Arsenal Mohamed Elneny, Ramadan Sobhi de Stoke City, ou encore Ahmed Hegazy de West Brom. L’Egypte a d’ailleurs tenu la dragée haute au Portugal il y a deux semaines. Elle menait 1-0 (but de Salah) jusque dans les arrêts de jeu du match. Il aura fallu un doublé de Cristiano Ronaldo en deux minutes pour inverser la tendance.

Bon sur et en dehors du terrain

Mohamed Salah est une véritable star en Egypte. L’école où il a grandi a été rebaptisée en son nom. Mais le joueur des Reds le rend bien et est très impliqué pour son pays. Il y soutient notamment une campagne de l’ONU de lutte contre les violences et les inégalités envers les femmes. De nature généreuse, il n’hésite pas à faire des dons. Il y a un mois, le joueur de Liverpool a versé 560 000 euros à un hôpital pour enfants au Caire, spécialisé dans le traitement du cancer.

L’Égyptien a également récemment participé avec son club a un concours de commentaires TV pour les enfants. La récompense était une rencontre avec leur idole Salah. Sauf que le joueur faisait irruption en plein exercice, créant la surprise et rendant les enfants fous de joie. A voir le sourire communicatif du joueur, on sent qu’il fait ça de bon cœur. Enfin, un fait anecdotique mais qui relate la popularité du joueur dans son pays. Lors des dernières élections présidentielles il y a deux semaines, des milliers de personnes ont inscrit le nom de Mohamed Salah sur leur bulletin de vote. Alors, Salah Président ?