Share
Qui es-tu Philipp Max, meilleur passeur de Bundesliga ?

Qui es-tu Philipp Max, meilleur passeur de Bundesliga ?

Lorsqu’on parle de passes décisives, on a plutôt tendance à penser à des joueurs comme Neymar, De Bruyne, ou Messi. Mais, à l’image de Pione Sisto en Liga, de nouveaux noms sont en train de faire leur apparition dans le paysage footballistique. Philipp Max en fait partie. Cet Allemand de 24 ans qui évolue à Augsburg est le meilleur passeur de Bundesliga. Onze passes décisives en championnat, soit autant que Sané, ou Thauvin. Mais vous savez quoi ? Philipp Max est un défenseur.

Par Théophile Rémon

Avec ses onze passes décisives en Bundesliga, Philipp Max est tout simplement le meilleur passeur des cinq grands championnats à ne pas être un joueur offensif. Ses statistiques sont exceptionnelles. À titre de comparaison, Neymar compte quinze passes, De Bruyne quatorze, et Messi treize.

Enfant précoce

Philipp Max, malgré ses 24 ans, a déjà un parcours assez atypique, et une expérience riche. Véritable joueur de ballon, il débute très tôt le foot. Dès ses sept ans, il joue dans le petit club local du SC Baldham. Il y fait ses gammes. Trois ans plus tard, il est repéré par le TSV 1860 Munich. À dix ans, Philipp Max intègre ce club, en compagnie des autres jeunes talents de sa génération. Mais le gaucher continue son apprentissage et son ascension chez les juniors.

Quatre ans plus tard, il tape dans l’œil du grand voisin du Bayern. À seulement quatorze ans, il rejoint l’académie de ce club mythique. Philipp Max est promis à un bel avenir. Mais en 2010, alors qu’il gravit les échelons avec les équipes de jeunes du Bayern, le jeune défenseur de 17 ans est contraint de quitter le club. Il suit sa famille qui déménage à Gelsenkirchen.

Défenseur des temps modernes

Heureusement pour lui, la ville dispose également d’un club de foot, et pas des moindres : Schalke 04. Ce changement de vie est-il un mal pour un bien ? Quoiqu’il en soit, dans le club de la Ruhr, il fait la connaissance de Norbert Elgert, l’un des meilleurs formateurs d’Allemagne. Il a notamment pris sous son aile dans le passé des joueurs comme Ozil, Draxler, Sané, Neuer ou Goretzka. Lors de la saison 2011/2012, initialement ailier gauche, Philipp Max participe largement à la victoire de Schalke 04 dans le championnat U19. Il inscrit quinze buts et délivre quatre passes décisives en 28 matches. Mais suite à cette saison, totalement révélatrice du talent de Max, Norbert Elgert le repositionne arrière gauche, où sa vitesse et sa tonicité pourraient être utilisés à meilleurs escients. Philipp Max évolue les deux saisons suivantes avec l’équipe réserve en Regionalliga West (équivalent de la CFA).

Des statistiques hors-normes…

À son nouveau poste, il continue de donner entière satisfaction. En moins de deux ans : 54 rencontres jouées, trois buts et surtout 17 passes décisives. Il est impliqué sur plus d’un but sur trois de son équipe. C’est colossal pour un défenseur. À force de réaliser d’excellentes performances, il intègre en février 2014 le banc de l’équipe première, puis fait ses grands débuts en mars (joue une minute) dans le derby contre Dortmund, puis contre le Hertha Berlin la semaine suivante (deux minutes). Il rejouera le lendemain 45 minutes avec la réserve. Ce sera son dernier match de la saison ! Philipp Max, ne se satisfait pas de cette situation : divisé entre la réserve et l’équipe première. Afin d’être sûr d’avoir du temps de jeu, il demande à quitter le club. Soucieux du bien-être de ses joueurs, et ne voulant pas freiner son ascension, Schalke accepte.

… Dans une équipe de milieu de tableau

Il est alors recruté par le SC Karlsruher, un club de seconde division, à l’été 2014, contre 750 000 euros. Il devient rapidement titulaire, et dispute 26 matches toutes compétitions confondues. Avec son club, il manque d’un rien la promotion en Bundesliga, finalement éliminé par Hambourg lors des prolongations du match retour des barrages. Seulement un an après son arrivée, Philipp Max est convoité par le FC Augsburg, sur les conseils du père du joueur, qui garde une forte notoriété outre-Rhin (Martin Max est un ancien buteur qui a joué notamment au Borussia Monchengladbach, Schalke et 1860 Munich. Il a terminé meilleur buteur de Bundesliga en 2000 et 2002). Le club tente le challenge et recrute Philipp Max en août 2015, contre 3,8 millions d’euros. En un an, très belle plus-value pour le SC Karlsruher.

Révélation aux yeux du monde

Recruté notamment pour remplacer Baba Rahman, transféré à Chelsea, Philipp Max rencontre quelques difficultés pour sa première saison de Bundesliga. Il apprend le métier, découvre l’Europa League et dispute en tout 32 matches. Malgré ses statistiques pas à son avantage, il est récompense de sa régularité et est convoqué avec l’équipe d’Allemagne pour disputer les Jeux Olympiques de Rio en août 2016. L’Allemagne s’inclinera aux tirs au but en finale du tournoi face au Brésil. Philipp Max aura participé à trois rencontres, pour un but et une passe décisive, en seulement 66 minutes jouées.

La saison dernière, il subit la concurrence du Grec Kostas Stafylidis, et le coach Dirk Schuster le place alternativement arrière gauche (9 matches), milieu gauche (huit matches), ou ailier gauche (sept matches). Difficile dans ces conditions d’être performant sur la durée. Néanmoins, Philipp Max parvient à inscrire un but et à donner trois passes décisives.

Le travail de Manuel Baum

Cette saison, les statistiques de Philipp Max sont incroyables ! Effet Coupe du Monde ? Quoiqu’il en soit, une des raisons de son épanouissement récent peut largement s’expliquer par la relation qu’il entretient avec son entraîneur, Manuel Baum. Le technicien Allemand, qui a rejoint le FC Augsburg il y a un peu plus d’un an (28 décembre 2016), connaît très bien Philipp Max. En effet, Baum était le professeur du jeune défenseur lorsque ce dernier était au lycée à son époque Munichoise. L’été dernier, avant d’entamer la saison, Baum l’a préparé avec des entraînements spécifiques et personnalisés. C’est une des raisons pour laquelle Max participe autant aux attaques de son équipe comparé à l’année dernière. Il a le coffre physique pour effectuer beaucoup d’aller-retours dans un match.

Avec la Mannschaft ?

Au vu de ses performances, on peut légitimement se poser la question de sa présence dans la liste de Joachim Low pour le Mondial. Le joueur est en tout cas déterminé : « Évidemment, être dans un tournoi comme celui-là est la plus grande chose que vous puissiez accomplir en tant que footballeur professionnel. C’est le rêve de tout enfant qui joue au football en Allemagne, et c’est compréhensible. Comme je l’ai dit, je suis plus que désireux ! ». Au point d’être déçu en cas d’absence ?

À ce poste, le coach de la Mannschaft ne dispose pas d’une grande variété de joueur. Jonas Hector, joueur de Cologne, a toujours répondu présent ces dernières années, mais son club est lanterne rouge de Bundesliga. De plus, il a manqué plus de trois mois de compétition (octobre, novembre, décembre) en raison d’une déchirure du ligament syndesmotique. Autre concurrent : Marvin Plattenhardt du Hertha Berlin (trois passes décisives et appelé avec l’Allemagne depuis juin 2017). La prochaine liste pour les matches amicaux prévus fin mars sera déjà une bonne piste.

Coupe du Monde ou non, on n’imagine mal comment Augsburg va réussir a conserver sa pépite dans ses rangs. Lors du dernier mercato hivernal, les deux clubs de Manchester, Liverpool, ou Tottenham étaient notamment intéressés par le profil du jeune Allemand. S’il veut avoir une chance d’aller à la Coupe du Monde, il doit se concentrer sur les performances de son équipe, et ne pas trop réfléchir. Sa dernière passe décisive remonte au 27 janvier. Il va devoir reprendre son rythme s’il souhaite battre le record de Forsberg de la saison dernière avec Leipzig et ses 22 passes.