Share

Le Real donne une leçon au PSG

Après une défaite au goût amer à Santiago-Bernabéu (3-1) il y a trois semaines, le PSG rêvait de réaliser l’exploit face au double tenant du titre. Le club et les supporters ont alors commencé à se mobiliser pour tenter de se convaincre qu’ils « pouvaient le faire » même en l’absence de Neymar.

Paris n’aura jamais existé

Les Parisiens ne sont pas parvenus à renverser le score du match aller, et quittent la Ligue des champions en 8e de finale après leur défaite face au Real Madrid (1-2) et pire le PSG n’aura jamais su mettre les ingrédients nécessaires pour se hisser au niveau de l’événement.

Il a certes manqué Neymar mais il a surtout manqué un supplément d’âme et pourtant le Parc était plein et explosif. Tout était réuni pour espérer voir cette soirée devenir magique faisant basculer le club de la capitale dans une autre dimension, celle des grands clubs Européens. Mais sur le terrain les joueurs ont vite été dépassés sans idées et même sans convictions rendant le coaching de Zidane plus aisé dans un schéma tactique à l’Italienne. Les Merengues ont su verrouiller les 40 derniers mètres avec un pressing permanent mais en face Paris n’a jamais su enflammer la rencontre et pire, le club de la capitale, ne progresse pas.

Certains joueurs aux abonnés absents

Après ses nombreuses déclarations sur l’état d’esprit et son expérience des grands rendez-vous on attendait un Dani Alves transcendé mais au final le latéral sera passé complètement au travers de son match tout comme le trio d’attaque Angel Di Maria, Edinson Cavani et Kylian Mbappé qui avaient ainsi l’immense occasion de briller et de marquer leur territoire, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils n’auront pas existé. C’est surtout Di Maria qui interroge, le milieu Argentin, qui affiche depuis quelques semaines des stats alléchantes ( 13 buts lors des deux derniers mois ) avait mal vécu d’être remplaçant au match aller, alors avec l’absence de Neymar, on pouvait l’imaginer revanchard et pourquoi pas décisif et non il aura était brouillon et mal inspiré tout le match.

Ronaldo en patron

L’un des enseignement de cette double confrontation c’est bien évidement la performance de classe mondiale de l’attaquant Portugais, en inscrivant trois buts sur les deux duels contre le PSG, Cristiano Ronaldo a marqué de son empreinte ces huitièmes de finale.

Paris en mode RAZ ?

Bien évidement cette défaite 1 an après la remontada sonne le glas pour le technicien Espagnol qui n’aura pas su insuffler un vent de révolte chez ses joueurs mais c’est toute l’organisation managériale qui pose question. Paris n’est clairement pas une institution,contrairement à ses camarades de jeu, il manque cet environnement stable, rassurant qui permet à une équipe d’appréhender les grands rendez-vous avec sérénité, d’avoir ces certitudes, il y a donc fort à parier que ce sera le cheval de bataille du club Parisien cet été.

@lombard_nicolas