Share
Qui es-tu Pione Sisto, meilleur passeur de Liga ?

Qui es-tu Pione Sisto, meilleur passeur de Liga ?

Son nom ne vous dit probablement pas grand chose, et c’est normal. Neymar, De Bruyne, Messi, Sané, nous sommes d’accoutumé habitués à entendre parler de ces joueurs au nom clinquant. Mais un petit jeune de 22 ans est en train de faire sa place sur le terrain des meilleurs passeurs d’Europe. Son nom : Pione Sisto. Ce Danois, originaire d’Ouganda, évolue au Celta Vigo. Du haut de son 1,71 mètre, ce droitier, qui joue sur l’aile gauche, a déjà réalisé dix passes décisives cette saison en Liga, soit autant que Lionel Messi ! Débarqué à l’été 2016 en Galice en provenance du club Danois de Midtjylland, Pione Sisto a également inscrit trois buts en Liga. Impliqué sur treize buts en 21 matches, il contribue largement à la belle septième place du Celta Vigo en championnat ! Focus sur ce joueur plein d’avenir !

Par Théophile Rémon

Probablement futur adversaire des Bleus lors de la prochaine Coupe du Monde, ce Danois a étonné tout son monde en ce début de saison. Habitué à être davantage buteur que passeur (la saison dernière, avec son club : douze buts inscrits contre quatre passes décisives toutes compétitions confondues), Pione Sisto semble cette année avoir trouvé une nouvelle passion : faire briller ses coéquipiers !

Son parcours

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le parcours de ce joueur est atypique. Né en Ouganda de parents Soudanais, Pione Sisto rejoint le Danemark à seulement deux mois ! Il commence le foot dès l’âge de sept ans dans le club local de Tjørring. Il y restera huit ans, avant d’être repéré par le FC Midtjylland en 2010. À quinze ans, il intègre donc un des meilleurs clubs du pays, reconnu également pour la qualité de sa formation (Simon Kjaer ou Winston Reid, pour ne citer qu’eux). Après trois années à jouer avec les équipes de jeunes, et quelques entrées en jeu avec l’équipe première, il signe son premier contrat professionnel à l’été 2013, il a 18 ans !

Pour sa première saison en tant que titulaire, Pione Sisto n’est pas du tout impressionné et donne satisfaction à son coach. Pour ses débuts dans le championnat Danois, il inscrit six buts et délivre trois passes décisives, en 27 matches (décisif un match sur trois !). Aussi absurde que cela puisse paraître, malgré avoir vécu toute sa vie au Danemark, Pione Sisto, n’y étant pas né, n’a pas la nationalité Danoise, et ne peut donc pas jouer avec les sélections de jeunes ! Lors de la saison suivante, 2014/2015, Sisto continue les bonnes performances. Morten Olsen, nouveau coach qui prend les rennes du Danemark en 2014, va accélérer le processus pour qu’il puisse jouer avec les Rouges. Après de longs mois d’attente, il obtient enfin la nationalité Danoise en décembre !

Une année 2015 inoubliable

Quelques mois plus tard, le FC Midtjylland est sacré champion de Danemark ! Cerise sur le gâteau, après avoir dû attendre l’accord de la FIFA, Sisto est convoqué pour la première fois en mai 2015 avec les U21 de son pays ! Il va disputer l’Euro Espoir en République Tchèque ! Le Danemark, après avoir fini premier de son groupe, perd 4-1 en demi-finale contre les Suédois, futurs vainqueurs de la,compétition ! De retour dans son club après cette belle première expérience internationale, Sisto participe au tour préliminaire de la Ligue des Champions, mais le FC Midtjylland se fait éliminer par l’Apoel Nicosie. Mais, reversés en Europa League, les Danois éliminent Southampton en barrage, et intègrent la phase de groupes ! Quelques semaines seulement après avoir disputé l’Euro Espoir, Pione Sisto est convoqué en septembre 2015 avec l’équipe première du Danemark pour les éliminatoires de l’Euro 2016 ! Quelle consécration pour lui !

Manchester United, la bête noire

La saison 2015/2016 s’annonce palpitante, le FC Midtjylland a hérité d’un groupe à sa portée avec Naples, Club Bruges et le Legia Varsovie. Coup dur pour lui avec la sélection : le Danemark, en faisant deux nuls, contre l’Albanie et l’Arménie, puis une ultime défaite contre le Portugal, termine troisième de son groupe, à deux points de l’Albanie ! Sisto ne disputera donc pas l’Euro 2016. Heureusement qu’il a son club pour se consoler. Midtjylland termine deuxième de son groupe en Europa League, derrière le Napoli, et se qualifie pour les seizièmes de finale !

Malheureusement, Sisto et ses coéquipiers héritent de Manchester United. Ils se feront logiquement sortir (6-3), malgré une victoire Historique à l’aller (2-1). Sisto marque à l’aller et au retour ! En trois saisons (112 matches) avec le FC Midtjylland, le Danois aura inscrit 31 buts et délivré 11 passes décisives ! Fort de la vitrine européenne générée par l’Europa League, Sisto est transféré à l’été 2016 au Celta Vigo ! La suite on la connait : une montée en puissance progressive. Une beau parcours l’année dernière en Europa League, mais une élimination par Manchester United (décidément) en demi-finale (2-1) !

Direction Russie

Après une année 2016 à jongler entre les Espoirs et les A, Pione Sisto est appelé systématiquement pour les éliminatoires du Mondial. Titulaire avec le Danemark, il réalise de bons matches mais n’est pas décisif. Il n’arrive pas à avoir le même rendement qu’en club. Malgré trois victoires et un match nul pour terminer, le Danemark finit deuxième de son groupe derrière la Pologne. Son avenir se jouera dans un barrage face à l’Irlande. Suite au match nul obtenu à l’aller chez eux, les coéquipiers de Sisto vont l’emporter 1-5 en Irlande. Le joueur du Celta Vigo est décisif et réalise ses deux premières passes décisives avec sa sélection ! Dans le groupe de la France, le Danemark, avec notamment Eriksen, Christensen, Jorgensen et Sisto, fera office de challenger !

Son avenir

Doté d’un style de jeu en percussion, il est très à l’aise dans les petits espaces. Ce n’est pas étonnant que Pione Sisto délivre des caviars cette saison. À la fois rapide, bien sur ses appuis, et très technique, il peut créer le danger dans n’importe quelle défense. Alliant vitesse et précision, il attire les adversaires à lui avant de glisser le ballon à ses partenaires. Privilégiant la finesse à la puissance, il est également très précis lorsqu’il se retrouve en position de marquer. On a du mal à imaginer que le Celta Vigo puisse le garder encore longtemps ! D’autant plus au vu de la Coupe du Monde qui se profile. Sa cote, estimée actuellement à quinze millions d’euros, pourrait largement augmenter dans les prochains mois.

Bravo au Celta Vigo pour cette trouvaille. Une chose est sûre, les six millions d’euros déboursés en 2016 seront largement remboursés lors de son futur transfert. Les convoitises ne vont pas manquer ! Le Celta Vigo se déplace sur la pelouse d’Alaves ce samedi. L’occasion pour Pione Sisto de prendre, avant le derby Barcelonais du lendemain, un peu d’avance sur Lionel Messi !