Share

Tottenham – Chelsea, un choc aux nombreuses inconnues

Le champion en titre et son dauphin de l’édition 2016/17 ont connu des fortunes totalement différentes lors de l’ouverture de la Premier League. Chelsea a concédé une défaite surprise (2-3) face au modeste club de Burnley, devenant le premier champion en titre à prendre trois buts lors de l’ouverture du championnat. Pendant ce temps, Tottenham a glacé l’enthousiasme de St James Park pour le retour des Magpies de Rafa Benitez dans l’élite (0-2). Alors que tous les favoris (à l’exception de Liverpool) l’ont emporté, Chelsea doit faire face à un challenge de taille sur la pelouse de Wembley pour ce derby londonien déjà sous haute tension pour les Blues.

Par Nicolas Wagner – Twitter: @friulconnection

Entrée en lice catastrophique pour le champion

Pour cette 1ère journée de championnat, Chelsea avait un calendrier favorable en débutant à domicile face à Burnley, 16 ème de l’édition précédente. Pourtant, déjà défait aux tirs aux buts par Arsenal lors du Community Shield, les Blues ont connu des débuts catastrophiques. Dans un match engagé (8 cartons jaunes et deux rouges en tout), c’est le capitaine Gary Cahill qui dès la 14 ème minute rentre  au vestiaire suite à un tacle dangereux. Le jeune Boga, pour sa 1ère titularisation, ne sera resté sur la pelouse que 18 minutes et sort au profit de Christensen. Malgré ce changement et le maintien de la défense à 3 centraux par Conte, Chelsea prend l’eau et concède 3 buts en 19 minutes (dont un doublé de Vokes). C’est la stupeur au Bridge où Chelsea se retrouve mené 0-3 à la mi-temps.

Morata, entré à la 59ème à la place de Batshuayi, se montre presque aussitôt décisif inscrivant un but, son 1er à domicile avec sa nouvelle tunique, à la 69ème et offrant une passe décisive pour David Luiz à la 88ème. Malheureusement pour les Blues, Fabregas s’était déjà fait expulser (81ème) à son tour obligeant Chelsea évoluer à 9 pour le money time.

Le plus inquiétant reste surtout la qualité de jeu proposé par Chelsea. Une séquence du match est passée en boucle sur les réseaux sociaux, où le ballon ne touche pas le sol pendant un long laps de temps. Antonio Conte, qui avait déjà demandé publiquement à son président d’étoffer son effectif après le Community Shield, doit composer avec les absences de Hazard, Bakayoko, Pedro blessés et celle de Diego Costa, en instance de départ et avec qui le courant ne passe plus vraiment.

Sur la lancée de la saison dernière

Dans un St James Park de gala, pour le retour de leurs protégés au plus haut échelon national après une saison en Championship, Tottenham a, quant à lui, gâché la fête de Newscastle et remporté son 1er match. D’ailleurs la partie aurait pu se terminer différemment si l’arbitre de la rencontre, M. Marriner, avait sorti un carton rouge au lieu d’un carton jaune à l’encontre de Kane (31ème) auteur d’un tacle mal maîtrisé sur le français Lejeune, contraint de quitter le terrain sur blessure peu après.

Après un première période compliquée, les Spurs ont su élever leur niveau de jeu. Cependant, ils ont bien été aidé par Shelvey, ce dernier ne trouvant rien de mieux à faire que de s’essuyer les crampons devant l’arbitre sur Dele, au sol après une première faute d’un Magpie. (48ème) En supériorité numérique, c’est devenu plus facile pour les Spurs. Ainsi le duo Dele/Ericksen s’est illustré, comme la saison dernière, l’Anglais concluant une belle ouverture du Danois. (61ème). On retrouve le duo pour l’aggravation du score (70 ème) de Davies. Dele dévie subtilement avant qu’Ericksen ne glisse le ballon au latéral gauche pour une conclusion un peu heureuse. Mais le résultat est là : 0-2

Premier test pour les deux formations

Tottenham reçoit donc Chelsea, à Wembley, pour cette 2ème journée de championnat avec un plein de confiance. Une confiance nécessaire quand on connait le passif des Spurs dans cette enceinte, notamment la saison dernière en Champions League. Wembley, ce n’est pas Carrow Road et ce n’est pas White Hart Lane, non plus. Même si les Spurs vont devoir y évoluer toute la saison, et de façon temporaire, nous avons vu l’an dernier avec les Hammers qu’un changement de stade n’était pas si anodin.

Tottenham aura aussi en mémoire le match de la saison passée quand ils infligèrent aux futurs champions une défaite 2-0 (doublé de Dele) alors que les Blues restaient sur une série vertigineuse de 10 succès consécutifs en championnat. Pour conclure sur les Spurs, ils évolueront quasiment au complet, et sauf blessures de dernière minute, puisque seuls N’koudou et Trippier sont encore absents.

Chelsea se présentera sans plusieurs de ses cadres blessés (voir plus haut) mais aussi sans les expulsés du match précédent. Donc beaucoup de rotation à prévoir mais le 11 titulaire devrait être compétitif, à moins que le mal ne soit plus profond que cela. Le spectre de l’année 2015/16 rode: après avoir vu le Chelsea de Mourinho sacré quelques mois plus tôt, puis ne plus être capable de jouer bien au foot entraînant le licenciement du Special One avant la trêve.

Nous n’en sommes pas encore là pour le Chelsea version Conte mais les divergences avec ses dirigeants concernant le recrutement (il souhaite des joueurs expérimentés quand certains dirigeants souhaitent des jeunes joueurs pour faire des plus-values), la manière de gérer l’attaquant Diego Costa, le départ de Matic, les récents résultats (préparation estivale, Community Shield et Burnley) fragilisent déjà le héros du sacre de mai dernier.

Première grosse affiche du championnat cette saison, cette confrontation londonienne laisse apparaitre beaucoup d’interrogations. Quelle réaction pour Chelsea ? Confirmation pour les Spurs ? L’avenir de Conte serait -il menacé en cas de défaite ? Wembley est-il vraiment un terrain maudit pour les Spurs ? Réponses dimanche à 19h.